Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent
Plate-forme : Nintendo Switch - PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 21 Septembre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Paris, au printemps.  Des tirs retentissent dans une galerie ...  Un cambriolage ... un meurtre ... et le début d'une nouvelle aventure ....

Un retour aux sources ?

Série phare du jeu d'aventure, Les Chevaliers de Baphomet effectuent un véritable retour aux sources dans cet opus, financé par Kickstarter. Bien évidemment, le jeu reprend un système de "pointer-cliquer" à la manière des premiers volets de la saga, mais un changement de taille est tout de même intervenu : le character design a été repensé pour proposer un trait plus moderne. Mais quelle est l'histoire ?  Après le vol à main armée d’une mystérieuse peinture d’une galerie parisienne, George Stobbart et Nico Collard se retrouvent, par hasard, plongés dans cette enquête. De Paris à Londres, et même au-delà, l'enquête devient une course contre la montre dans laquelle sont réveillés les esprits obscures du passé. Les anciens et nouveaux personnages se croisent, mais en qui George et Nico peuvent-ils avoir confiance ?  Leur aventure révèlera une vieille conspiration dont les hérésies antiques feront, une nouvelle fois, couler le sang d’innocents…

Séparé initialement en deux épisodes sur Steam, Baphomet 5 regroupe naturellement l'intégralité de l'aventure sur consoles. Dans la deuxième partie, l'histoire débute avec une fusillade dont George et Nico doivent s’échapper. Ils font ensuite la rencontre du némésis ultime de George… une redoutable chèvre ! Cette partie s'avère par ailleurs beaucoup moins drôle que la première, et n'introduit de surcroît aucune nouvelle recrue pertinente.  Heureusement, les nombreuses phases de dialogues apparaissent toujours aussi drôles. Notons que cette mouture Switch comporte des vidéos "Behind the Scenes" qui se débloquent au fur et à mesure de la progression, et qui permettent de plonger dans les coulisses de l'histoire et du développement de ce cinquième épisode.

Une réalisation colorée.

Si Baphomet 5  bénéficie d'un nouveau moteur technique, la réalisation a su conserver un aspect old school bienvenue et des décors 2D de bon aloi (et très détaillés). Les personnages sont quant à eux à en 3D, et l'intégration dans l'environnement n'est pas toujours parfaite. On pourra également regretter des déplacements un peu lent du personnage, même si on notera quelques nouvelles animations depuis la mouture PC. Niveau son, on retrouve de jolis thèmes, et les doublages français ne manquent pas d'attrait (ce sont toujours les mêmes comédiens depuis le début de la saga), même si le mixage avec les musiques d'origine créent parfois quelques approximations sonores (là encore un léger progrès se fait entendre depuis la version PC).  Bien évidemment, le côté fan service n'est pas oublié, avec de multiples clins d'œils aux précédents opus, et une galerie des personnages a même été intégrée. Le point le plus regrettable demeure l'absence de challenge, la progression s'avère très assistée, et si vous n'êtes pas assez rapide, Georges ne manquera pas de vous donner la solution !

En outre, dans l'inventaire, lorsque vous sélectionnez un objet, il met clairement en évident les autres éléments avec lesquels l'item peut être associé. Mais le must reste la solution complète présente dans le menu principal. Au cumulé, Baphomet 5 promet une durée de vie d'environ neuf heures, ce qui demeure très correct, même si la transition entre les deux parties aurait gagné à être plus naturelle. Notez que cette édition Switch permet de profiter d'une jouabilité tactile en mode tablette et portable, mais il est bien sur possible de jouer avec le stick quelque soit le mode choisi.  Pour le reste, ce portage est identique aux précédentes versions consoles parues en 2015, avec un graphisme en 1080p (sur le dock).

VERDICT

-

Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent propose un début d'aventure passionnant, et une réalisation technique fort charmante. La deuxième partie marque cependant un brusque coup d'arrêt avec une intrigue moins pertinente, et beaucoup plus sérieuse. D'un point de vue général, l'aventure demeure malgré tout assez intéressante, malgré l'absence total de challenge. Ce portage Switch nous présente un titre totalement identique aux précédentes moutures consoles, à l'exception de la possibilité de jouer avec l'écran tactile (en option) ainsi que des vidéos exclusives nous plongeant dans les coulisses de la conception de cet épisode.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés