Worms W.M.D
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 01 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Stratégie
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Les Worms marquent un retour attendu dans un épisode 100% 2D.

Un épisode totalement 2D.

Créée en 1994, la série Worms n'a pas vraiment digérée son passage à la 3D, et a commis quelques impairs lors de la décennie suivante. Depuis, Team 17 a décidé de revenir pour de bon à la 2D et cet épisode "W.M.D" (Weapons of Mass Destruction) n'y fait pas exception. Pour ceux qui n'auraient jamais parcouru cette longue saga, les Worms c'est avant tout un état d'esprit ou comment se servir d'une tripotée de gadgets pour éliminer les adversaires. Le Worms est vicieux et n'hésitera pas à pousser un petit rire sadique quand il parvient à ses fins. L'objectif ? Faire le plus de dégâts possible. Comme les décors sont entièrement destructibles, il arrive un moment où la partie est difficile à mener, mais avec votre armement vous êtes très puissant, et quand bien même vous vous feriez battre, votre équipe comprend heureusement plusieurs vers. Si après le tutoriel la jouabilité vous apparaît toujours obscure, il sera possible de modifier les touches en passant par les options. Worms est également jouable jusqu'à six en ligne, le cœur du jeu pourrait-on dire.

Cet épisode est celui du retour aux fondamentaux avec un gameplay très posé que l'on pourra (re)découvrir au sein des vingt missions d'entraînement. La campagne solo présente pour sa part trente niveaux auxquels s'ajoutent dix stages à débloquer. Les niveaux sont encore plus grands qu'auparavant, les armes se montrent toujours plus nombreuses (et personnalisables) avec notamment la bombe OMG et OMG LOL, des véhicules sont cette fois disponibles (tanks, hélicoptères, voiture, etc) et il est possible de pénétrer dans les bâtiments et de s'y cacher. Oh bien sur les plus rustres pourront compter sur les canons fixes utiles pour faire le ménage rapidement. Notez que le DLC "All-Stars", inclut d'office dans les moutures consoles, est également incorporé dans cette version Switch. Il comporte une armée de guest stars, des armes bonus (Rocket League, Saint Row IV, Goat Simulator, Brodforce, etc..), de missions additionnelles (Classic Wormsx5, Unterned Mission, Escapists Mission) ou encore bien des masques (Yooka-Layleex7, Paydayx5, Goat Simulatorx3, The Escapistsx3, Orcs must diedx3 etc..). La Switch profite également d'un nouveau thème d'espace (Wormhole),  deux nouveaux forts (Mushroom, Tree), trois chapeaux supplémentaires et trois pierres tombales additionnelles.

Une réalisation dynamique

Worms W.M.D apparaît relativement convaincant sur le plan graphique, et fourmille de petits détails, ainsi que de jolis effets de lumières. Le titre est cette fois totalement en 2D, les développeurs ayant complètement redessiné les Worms et la lisibilité est parfaite. Le style, bien qu'épuré, se révèle très moderne, et quelques animations parcourent les décors. Du bel ouvrage soutenu par une jouabilité toujours aussi accessible. Le principe d'inertie des vers est bien géré, et les fans auront le plus de retrouver la tant attendue corde ninja. Le système de craft laisse quant à lui davantage de place à la stratégie, et évite le hasard du au ramassage des caisses. 2D oblige, on évitera également les caméras foireuses qui ont tant irrité dans le passé. Cependant, il aurait été agréable de pouvoir jouer également avec l'écran tactile sur Switch, le concept se prêtait très bien à cela.

Au niveau son, les musiques s'avèrent très sympathiques, et les bruitages pour le moins classiques. La voix off féminine qui racontait une histoire abracadabrantesque a été supprimée au profit d'un résume simple et limpide du contexte. La durée de vie de Worms se montre à la hauteur avec des parties multijoueurs (classées ou amicales) en local ou en ligne, la campagne solo donc, mais également quelques challenges. Étrangement, aucune version physique du jeu n'est proposée par Team 17, c'est donc la société britannique Super Rare Games qui publie cette édition limitée à 4000 exemplaires dans le monde (tarif : 33,94€). Elle comporte un encart en couleur de quatre pages, un autocollant exclusif, un paquet de trois cartes à collectionner, et bien sur le jeu sur cartouche.

VERDICT

-

Worms W.M.D est un épisode particulièrement agréable à jouer. Tout en demeurant fidèle au classique des années 1990, le jeu de Team 17 a su se réinventer avec bon nombre de nouveautés, à l'instar des véhicules ou encore le système de craft. Le mode solo bénéficie de niveaux plutôt variés, tandis que le multijoueurs met en scène jusqu'à six joueurs avec huit Worms chacun. N'omettons pas de signaler que cette édition comporte de nombreux guest stars ce qui ne gâche rien.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés