Octopath Traveler
Plate-forme : PC
Date de sortie : 07 Juin 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Partez en voyage dans la peau d'un protagoniste à choisir parmi huit, chacun ayant une région, des talents et des objectifs bien distincts.

Il était une fois.

Huit inconnus voyagent ensemble dans Octopath Traveler, combinant leurs efforts pour vaincre les ennemis et partager leurs histoires et leurs défis. Les premiers chapitres étant ouverts après les 8 à 10 premières heures accomplis, le jeu s'ouvre rapidement et vous offre beaucoup plus de libertés, à la fois en termes de chapitres d’histoires et de groupes de personnages. Parmi les huit personnages, vous ne pouvez en avoir que quatre à la fois, et l'un d'entre eux sera toujours votre personnage de base jusqu'à ce que vous complétiez leur histoire. Cela peut sembler limité au début, mais lorsque vous sortez du milieu de la carte, vous devez trouver les sanctuaires qui débloquent ces huit jobs essentiels et vous permettre de les attribuer à vos personnages. Therion peut augmenter ses capacités de voleur en étant apothicaire, vous pouvez faire d'Ophelia une guerrière-religieuse, Olberic peut "défier" qui bon lui semble en duel tandis que Primrose peut séduire des personnages afin qu'ils la suivent. Les tâches peuvent être échangées à tout moment, de même que dépenser des points de travail pour débloquer les différentes capacités nécessaires à l'accomplissement de la mission en cours, alors que des compétences de support supplémentaires peuvent être déverrouillées pour le personnage dans la partie. Il y a une grande profondeur ici dans la recherche de moyens pour que les personnages et les travaux puissent s'interconnecter, ce qui est simplement une joie à découvrir.

Obtenir un équilibre et une grande variété est d’autant plus important lorsque vous découvrez le système de combat au tour par tour. Que ce soit les rencontres aléatoires ou les combats de boss réguliers avec leurs fantastiques sprites surdimensionnés qui dominent l'écran, vous essayez d'exploiter leurs faiblesses et de les exposer à des dégâts considérables. Ces vulnérabilités d’armes et d’éléments sont au départ un mystère pour vous, menant à l’expérimentation des premiers tours contre un ennemi inconnu, mais une fois qu’elles ont été découvertes, il s’agit d’utiliser vos multiples attaques pour les briser, puis de déchaîner vos plus puissantes attaques. Cela s'accomplit en dépensant des Points d'Exaltation pour recharger des attaques, qui sont gagnées au début de chaque tour où un personnage n'a pas seulement utilisé une attaque chargée. Cela peut les forcer à frapper plusieurs fois, augmenter la durée d'un effet d'état ou simplement augmenter la puissance d'une attaque. Il y a des moments où vous devez planifier votre attaque, regarder l'ordre du prochain tour et déterminer comment vous pouvez casser un ennemi, améliorer vos alliés et utiliser des BP pour lancer une attaque chargée ou la capacité divine ultime d'un travail. C'est un système tellement satisfaisant que même les rencontres aléatoires les plus simples vous permettent d'éclairer quelques détails.

Une charmante réalisation.

La chose la plus frappante dans Octopath Traveller est son style artistique "HD-2D". Il ressemble à un mélange de jeu classique de la Super Nintendo et de livre animé de grande qualité. Votre petit sprite 2D se promène dans un monde en 3D qui a le même style de routes et de chemins que vous pourriez trouver dans un ancien JRPG, sauf qu'ils sont mappés sur des environnements entièrement en 3D et qu'une grande profondeur de champ est appliquée au premier plan et à l'arrière-plan. Le graphisme est tout à fait séduisant et c'est un vrai régal de découvrir cette apparence vraiment unique sur consoles, bien que le moteur utilisé soit le traditionnel Unreal Engine 4. La résolution graphique peut monter jusqu'en 4K sur PC, c'est là l'unique différence par rapport à la version Switch qui ne dépassait pas les 720p sur le dock (et 576p en mode portable). En revanche, il faut accepter un affichage fenêtré étirant l'image. Les animations sont d'une grande qualité et si la prise en main est excellente à la manette, quelques touches apparaissent mal configurées au clavier (c'est facilement résolvable cela étant). La structure du jeu est elle aussi tout à fait unique, le titre Octopath Traveler faisant référence aux huit personnages et histoires sans lien entre eux. Elle apporte à la fois beaucoup de libertés et de restrictions, car vous vous sentez obligé de parcourir huit chapitres d’ouverture similaires avant de vous lancer dans la deuxième partie de chaque histoire. Vous n'avez pas à le faire, mais vous êtes lié, dans une certaine mesure, à la destinée des différents protagonistes. Le vrai problème est que ces huit histoires ne sont jamais vraiment liées entre elles, malgré un dernier chapitre caché qui révèle finalement une menace significative pour le monde. Il y a des moments où vous pouvez déclencher des plaisanteries au sein de votre équipe, mais on n'a jamais vraiment l'impression qu'ils sont autre chose que huit étrangers qui décident qu'il est plus sûr de voyager ensemble. Comptez entre quarante et cinquante heures pour terminer les principales aventures. Le travail musical de Yasunori Nishiki est quant à lui exceptionnel, ce qui fait le charme de la bande son, ce sont surtout les instruments employés. Les doublages sont quant à eux en anglais et en japonais.

Vous êtes, dans une certaine mesure, obligé de surveiller votre niveau sur la carte du monde. Alors que vous pouvez généralement battre les ennemis quelques levels au-dessus du votre, vous voudrez grimper rapidement en niveau pour venir à bout plus rapidement de certaines zones et chapitres. Les deuxièmes et troisièmes chapitres sont répartis sur plusieurs niveaux, ce qui vous permet de mieux vous préparer et peut-être de vous installer dans un quatuor pour parcourir leurs histoires ensemble. Il y a de belles idées et une bonne qualité d'écriture, avec certains personnages et leurs histoires contrastant fortement à ce que l'on aurait pu imaginé de prime abord. L'histoire de la vengeance de Primrose est bien jouée, de même que le voleur de Therion au cœur d'or et l'histoire d'honneur et de rédemption d'Olberic. Bien que les Contes de Canterbury semblent avoir été une source d'inspiration ici, l'hommage est pris trop loin par le personnage de H'aanit, qui s'exprime en Anglais moyen. C'est peut-être une tentative plutôt authentique de montrer comment sa tribu a pris du retard sur les villes à travers le pays, mais il est pénible d'écouter cet accent avec une oreille d'aujourd'hui. Le reste du monde est plein de choses à accomplir en dehors des chapitres principaux et de la montée en niveau. Il y a un certain nombre de donjons et de boss difficiles à affronter et de nombreuses quêtes secondaires agréablement ouvertes et peu directives. Elle peuvent tout aussi facilement mener à la frustration lorsqu'elles sont trop vagues dans leur résolution ou vous demande de vous souvenir de certains PNJ aléatoires à l'autre bout du monde. Vous pouvez vérifier dans un journal, mais un peu plus d'aide n'aurait pas été du luxe.

VERDICT

-

Octopath Traveler est une merveilleuse collection d’aventures et d’histoires. Sa mise en scène est à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse. Alors que le combat au tour par tour et les ennemis rendent pratiquement chaque bataille engageante, les huit contes narrés dans ce jeu ne donnent pas vraiment l'impression de devoir être regroupés ensemble. La campagne est un peu déséquilibré à cause de cela, mais Octopath Traveler demeure un JRPG charmant et séduisant. Excepté la résolution graphique, ce portage PC est totalement identique à la mouture Switch.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés