Monster Boy and the Cursed Kingdom
Plate-forme : PC - Nintendo Switch
Date de sortie : 25 Juillet 2019
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


0/10

Monster Boy and the Cursed Kingdom a été créé pour raviver l'engouement pour les jeux classiques qui brillent par leur simplicité.

Un retour attendu.

Développé par Game Atelier, Monster Boy and the Cursed Kingdom est un jeu d'action et d'aventure à défilement latéral créé en coopération avec Ryuichi Nishizawa, le créateur de la célèbre série Wonder Boy in Monster World. Vous incarnez un jeune garçon aux cheveux bleus, nommé Jin, qui a pour mission d'empêcher son oncle Nabu, un cinglé, de poursuivre sa pagaille magique qui consiste à convertir les citoyens du royaume en différentes espèces ainsi qu'en d'autres manigances. Du génial clip vidéo d'ouverture à l'introduction de l'histoire, Monster Boy and the Cursed Kingdom donne le ton idéal pour la suite de cette aventure amusante. C'est vraiment le jeu Wonder Boy que les fans méritent. En parlant de donner le ton, la musique est incroyable. Les amateurs reconnaîtront de nombreuses mélodies, mais même si vous ne les reconnaissez pas, les mélodies légères rendront chaque seconde du jeu agréable. En plus de cela, les visuels sont de première qualité avec de magnifiques sprites de personnages ainsi que des environnements détaillés et complexes. C'est un si beau jeu visuellement et musicalement, et son sens de l'humour impressionnant rend l'aventure beaucoup plus agréable. Regarder le cochon de Jin se mettre à péter et rougir chaque fois qu'il mange une truffe est absolument hilarant et le dialogue est tout aussi divertissant. Vous pouvez dire que beaucoup de soin a été mis pour créer ce monde vivant.

Monster Boy and the Cursed Kingdom se déroule dans un monde 2D massif de Metroidvania et le gimmick principal du jeu est que vous pouvez vous transformer en divers animaux. Vous allez éventuellement débloquer la possibilité de devenir un cochon, une grenouille, un lion, un serpent et un dragon, et chaque forme se joue de manière très différente des autres. Par exemple, le cochon peut utiliser des sorts magiques, la grenouille peut plonger et se balancer, le serpent peut entrer dans de petites ouvertures et cracher de l'acide, le dragon peut voler et le lion peut briser des barricades et autres. Déverrouiller progressivement ces formes, ainsi que tout un arsenal d'équipements, de capacités actives et passives, de sorts, de bonus, de objets et d'objets de collection est une chose très satisfaisante qui vous gardera accroché longtemps devant la Switch. En plus du gameplay principal dans lequel vous courez et sautez tout en attaquant vos ennemis, vous rencontrerez de nombreuses énigmes et scénarios difficiles qui mettront à l'épreuve vos compétences de jeu. Même si une bonne partie de ces énigmes et de ces défis de plate-forme étaient délicats, il en émane rarement de la frustration. Il y a même quelques segments de jeu plus tard dans la campagne qui offrent une variété bienvenue, comme une section de shoot'em up et une zone de prison où vous devez être furtif. Utiliser votre arsenal de formes et de capacités pour surmonter ces tronçons et avancer dans votre voyage est très enrichissant.

Un jeu complet.

La campagne de Monster Boy and the Cursed Kingdom est colossale et vous prendra beaucoup plus de temps que prévu. Vous vous retrouverez dans des lieux passionnants tels qu'un volcan, des temples perdus, des grottes sous-marines, un manoir hanté, les égouts et même à sautiller entre des nuages bien au-dessus du reste du monde. Chaque zone contient des tonnes de secrets, donc revenir en arrière une fois le jeu terminé peut vous faire perdre une poignée d’heures supplémentaires à essayer de tout découvrir. Heureusement, il existe des Rainbow Drops que vous pouvez échanger avec un commerçant afin de signaler les objets que vous avez peut-être manqués. Après tout, il vaudra la peine de trouver des extensions de santé, des gemmes d'amélioration d'équipement, des partitions de musique d'Ollie et davantage d'armes, de boucliers, d'armures, de bracelets et de bottes. Il faut également mentionner qu’il existe un domaine facultatif et caché appelé le cyber donjon. Avez-vous ce qu'il faut pour le maîtriser ? Notons que la mouture PC est désormais compatible avec les écrans ultra-larges et comprend plusieurs options graphiques (qualité des textures, V-Sync, framerate illimitée).

Il n'y a pas grand-chose de négatif à dire à propos de Monster Boy mais il y a un problème criant que l'on peut trouver assez frustrant. Fondamentalement, la plupart des points de contrôle ne guérissent pas votre santé. De plus, certains points de contrôle vous obligent à avancer (au moins avant que vous obteniez la tige de téléportation). Lorsque vous prenez en compte ces deux points, vous pouvez être confronté à un segment extrêmement difficile, ne pouvant pas avoir plus de trois cœurs, ce qui, plus tard dans la campagne, équivaut régulièrement à une mort à un coup. La question est : pourquoi tous les points de contrôle ne peuvent-ils pas vous guérir complètement ? Ce serait toujours difficile, mais cet aspect irritant serait supprimé de l’équation. Enfin, il y a quelques petits bugs durant l'aventure, tels que des crash (rares) ou quelques soucis de collision (pouvant vous faire traverser le sol). Rien de grave cela étant.

VERDICT

-

Monster Boy and the Cursed Kingdom est un jeu phénoménal et l'un des meilleurs Metroidvanias jamais réalisés. La quantité d'amusement stimulant inséré dans son monde immense et agréable fait de chaque moment de jeu un véritable plaisir.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés