Bioshock 2
Plate-forme : PlayStation 3 - Xbox 360 - PC
Date de sortie : 09 Février 2010
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

Après plus de deux ans d'absence, Bioshock revient enfin sur consoles.

Retour à Rapture.

Développé par 2K Marin, Bioshock 2 n'est pas à proprement parler une suite au premier épisode car l'histoire se passe en amont. Le titre nous plonge ainsi dans la peau de Delta,  un Protecteur (Big Daddy), devant lutter contre les attaques d'ennemis génétiquement modifié, tout en cherchant une issue pour sa propre survie. Il y a dix ans, une effroyable guerre civile a détruit la cité sous-marine et depuis le mal a proliféré au fin fond de l'Atlantique ... jusqu'à gagner la surface, où une mystérieuse série de kidnappings de petites filles a eut lieu. Les fameuses Petites Soeurs ? Quoiqu'il en soit, Rapture est aujourd'hui une véritable cité des horreurs : la ville aux allures de Titanic est truffée de cadavres et les habitants survivants ont muté. De petites zombies (Little Sisters) sont ainsi chargées de dérober aux morts l’Adam, un puissant suc corporel. Ces fillettes mutantes sont protégées par les Big Daddys, dont vous faites aujourd'hui parti. Manque de chance, celle qu'on vous avait confié a disparu (ô surprise).

Le monde de Rapture est manœuvré par Ecological AI. Ses habitants partagent entre eux des liens profonds et solides, et tout ce que vous faites ou ne faites pas a des répercussions sur le gameplay. Pour votre salut, vous disposez bien sûr du traditionnel arsenal d’armes à feu en tous genres, complété de pièges, de mines et d’explosifs. La grande nouveauté vient du fait qu'il est désormais possible d'utiliser une arme et un plasmide en même temps, ce qui fait gagner du temps. Et comme vous êtes passé de l'autre côté de la barrière (si on peut dire), il ne sera plus nécessaire de s'injecter de l'Eve à tout moment. Cependant, il ne faudra pas oublier qu'un Big Daddy est moins évolué technologiquement que votre plongeur de Bioshock premier du nom, et il faudra donc faire attention lors des affrontements. Et à l'heure des choix moraux (abuser des survivants innocents de Rapture ou sauver votre peau ?), on hésitera encore moins que dans le passé. Car une fois toutes les Petites Soeurs acquises, vous ne serez pas vraiment tranquille : La Big Sister débarquera alors sur l'aire de jeu, et il s'agit sans doute d'un des ennemis les plus performants du jeu. Il s'agit d'une sorte de Big Daddy améliorée et qui dispose d'une vitesse de déplacement phénoménale. Mieux vaut donc ne pas jouer trop avec le côté obscur, sous peine de vite déchanter .... 

Une réalisation d'envergure ?

Bioshock 2 tourne sur un moteur Havok, avec en plus quelques routines d'Unreal Engine 3.0 légèrement modifié. Si l'ensemble a un peu vieilli depuis le premier volet sorti en 2007, les graphismes représentent de manière époustouflante la ville déchue de style Art Déco. De plus, les effets spéciaux dus aux plasmides s'avèrent très réussi.  Qui plus est, Rapture est une vaste cité sous-marine, et les environnements se montrent très créatifs, s'adaptant à vos actions.

Ajoutons à cela, que la jouabilité au pad PS3 est très réactive et que la bande son se montre très dynamique et collant parfaitement aux couloirs lugubres de Rapture, le tout porté par des doublages Français crédibles. L'ensemble de BioShock 2 semble donc très portée sur une expérience solo avec une vingtaine d'heures au compteur si vous explorez tout de fond en comble, une douzaine seulement si vous foncez. Nonobstant, Bioshock 2 introduit pour la première fois dans la série, un mode multijoueurs. Conçu par Digital Extremes (Dark Sector, Unreal Championship), il vous proposera de vous affronter jusqu'à dix en combat en mort classique ou en équipe. Les cartes s'y avèrent plutôt intéressantes, et occupera le temps de quelques parties supplémentaires. A préciser enfin, que le titre requiert 5 Go d'installation sur le disque dur.


VERDICT

-

Moins torturé que le premier épisode, Bioshock 2 demeure un FPS très créatif et plus complet que son ainé.  L'ambiance est assez différente puisque l'on incarne cette fois un personnage puissant, et l'approche est davantage tournée vers l'action que sur le huis clos aquatique et  le sentiment de peur.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés