The Evil Within 2
Plate-forme : PlayStation 4 - PC - Xbox One
Date de sortie : 13 Octobre 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Dans The Evil Within 2, vous incarnez Sebastian Castellanos et pour sauver votre fille, vous devrez affronter vos pires cauchemars.

Il était une fois.

Développé par Tango Gameworks, The Evil Within 2 vous place à nouveau dans la peau de Sebastian Castellanos, un ancien inspecteur de police encore traumatisé par la disparition de sa fille Lily des années plus tôt. Depuis ce tragique incendie, la vie de Sebastian s'est délité, sa femme l'a quitté et sa carrière continue à se détériorer jusqu'à ce qu'il soit pris dans la toile d'une sinistre organisation appelée Mobius. Cela fait maintenant trois ans que son enquête sur une série de meurtres atroces lui a fait passer les portes de l'hôpital psychiatrique Beacon, où il s'est retrouvé coincé dans les cauchemars de l'esprit tordu d'un tueur (voir le premier épisode). Évidemment, personne ne croit en cette histoire, et Sebastian a été lâché par à peu près tout le monde après ce sinistre évènement. Toutefois, Kidman, son ancienne coéquipière, réapparaît et lui offre une chance de remonter la pente : Lily serait toujours en vie, mais utilisée par Mobius comme base de son nouveau STEM. Si Sebastian accepte de s'y rendre, il aura une nouvelle chance de sauver sa fille et de reprendre en main sa vie. Bref, rappelons que la STEM est une sorte de matrice où plusieurs esprits sont connectés entre eux. L'action évolue dans la ville fictive d'Union, une bourgade assez champêtre mais qui montre rapidement son véritable visage (beaucoup plus inquiétant). En effet, des créatures hideuses déambulent parmi les âmes coincés des agents de la mystérieuse organisation Moebius. ette fois, le monde se veut semi ouvert avec différentes zones reliées par des couloirs appelés La Moelle. Devant affronter une terreur inimaginable tout en se battant pour survivre, Sebastian commence un voyage effrayant au cours duquel il devra faire la lumière sur les mystères entourant cette terre maléfique. Les premières minutes apparaîtront assez obscures et il est pratiquement impossible de savoir le passé des protagonistes principaux, tellement les dialogues sont peu nombreux entre eux. Le seul moyen d'en savoir un peu plus, c'est en collectant les carnets de mots cachés dans les niveaux.

En sauvant les membres de Moebius, vous débloquerez l'accès à des planques dans les quartiers d'Union, histoire de souffler quelques instants mais aussi d'accéder au bureau de Sebastian. Ce lieu permet de monter de niveau et d'observer certains objets ramassés dans cet univers virtuelle. Il vous sera aussi possible de modifier vos armes pour améliorer leur puissance, leur maniabilité et le nombre de munitions possible grâce à des éléments glanés à Union et modifiés sur un établi. Quant au gel vert ramassé sur les cadavres, il améliore vos aptitudes (santé, agilité, furtivité, combat, récupération). Sachez également que le jeu est particulièrement difficile, et que la moindre erreur peut signifier une fin de partie anticipée. Les pièges sont très présents, souvent à peine visibles, et des puzzles mortels ponctuent la progression. Notez qu’un mode "new game +" est disponible après la conclusion de votre première aventure vous permettant de garder toute les améliorations déjà débloquées. La durée de vie occupera une bonne quinzaine d'heures, et la campagne est assez intéressante à suivre, même si certains joueurs risquent de comprendre rapidement la réelle nature de l'horreur. PS4 oblige, il est possible de jouer sur PlayStation Vita via la fonctionnalité Remote Play. Le confort n'est toutefois pas optimum, puisque le jeu affiche une caméra très proche du personnage et que sur un petit écran, forcément, il devient parfois difficile de distinguer certains éléments.

Une réalisation en progression ?

The Evil Within 2 affiche une atmosphère assez sanglante et une direction artistique excellence. Pour autant la réalisation n'est pas des plus flamboyantes sur PS4 et Xbox One. Les personnages s'avèrent assez convaincants tout comme la gestion lumineuse, en revanche les extérieurs manquent encore de finesse, et les bugs de collision sont toujours de la partie. La jouabilité reprend les bases du premier épisode, à savoir un schéma de commandes proche de celui de l'excellent Resident Evil 4, mais avec une certaine rigidité dans les mouvements. Il est toutefois possible de se mettre à couvert désormais et de concevoir des munitions directement sur le terrain si le besoin s'en fait sentir (même si les ressources diminuent plus rapidement). Les débutants pourront également opter pour une maniabilité beaucoup plus proche des jeux de tir à la troisième personne.

Outre le fait de ne disposer que de peu de munitions, les ennemis s'avèrent particulièrement résistants. La fuite n'est d'ailleurs pas vraiment une option, car le sprint est limité. Ah oui inutile de penser à obtenir une régénération automatique de la santé, le titre est aussi old school de ce côté là, et demande de collecter des seringues. Enfin, sachez que le fait de changer d'armes ne met pas le jeu en pause, mais ralentit seulement légèrement le temps. Vous pourrez donc utiliser des allumettes pour brûler les ennemis se trouvent à terre. L'ambiance sonore est bien exécuté et nous replonge en plein film d'horreur. Assez étrangement, il n'est pas possible de modifier le choix de la langue, le titre étant présenté d'office intégralement en français. Côté PS4 Pro, le jeu ne tient pas du tout en compte la console pour le moment, une mise à jour étant attendue prochainement.

VERDICT

-

The Evil Within 2 affiche une atmosphère sombre et terrifiante. Les jeux de clair-obscur mettent en valeur une bonne direction artistique malgré des soucis de finition évidents. Chaque déplacement peut s'avérer fatal dans ce monde sans cohérence ni réelle logique, et l'enquête de Sebastian s'annonce pour le moins délicate à suivre. Une bonne suite,

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés