Abzû
Plate-forme : PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 30 Septembre 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

ABZÛ est présenté comme une aventure sous-marine qui évoque le rêve de la plongée.

Il était une fois.

Journey, mais sous l'eau. Voilà comment était présenté Abzû à peu près n'importe où et vous trouverez de nombreuses comparaisons avec le dernier jeu de thatgamecompany (2012). Cela a du sens, étant donné que Giant Squid a été fondé par leur ancien directeur artistique, Matt Nava. Cependant, plus on progresse dans Abzû, plus le voyage rappelle le précédent hit PlayStation de ce studio, Flower. Depuis la sensation et la fluidité du mouvement jusqu'à la bande originale poignante d'Austin Wintory, Abzû n'a pas peur de suivre ces traces. A noter que Ab signifie eau et zû signifie savoir. Abzû est l'océan du savoir. Avec peu ou pas d'exposition, les joueurs revêtent le visage extra-terrestre d'un plongeur, une mystérieuse créature humanoïde qui explore sous la surface de l'eau. C’est exactement ce que l’on cherche, ce qui crée l’arc narratif du jeu. Toutes les ruines anciennes découvertes ou les poissons - qui réagissent de manière procédurale à vos mouvements - vous entraînent sur le chemin de la découverte.

Abzû combine une structure linéaire avec une conception à niveau ouvert, invitant les joueurs à explorer, interagir et méditer - oui, vous avez bien lu. Des statues inhabituelles, délibérément placées pour se percher, sont éparpillées dans ce royaume souterrain. Une fois assis, vous pouvez scanner l'environnement librement, en déplaçant le focus d'une créature marine à la suivante. L'utilisation par le jeu de classifications scientifiques appropriées offre un aperçu pédagogique de la biologie marine, avec une touche de latin cela s'entend. Au lieu de simplement surveiller la vie marine d'Abzû, vous pouvez également interagir avec celle-ci. Votre plongeur peut émettre un son strident, manipulant des objets dans l’environnement tout en faisant nager des bancs de poissons. Les plus gros animaux, des cachalots aux raies pastenagues, peuvent être attachés pour une promenade rapide tout en effectuant des tours et des pivots gracieux.

Une réalisation réussie.

À part un ou deux dangers environnementaux, il n'y a pas de réel sentiment d'appréhension dans Abzû, ni de pression pour quitter une scène ou un moment particulier. Une palette de couleurs vibrante se mêle à une diversité de lieux, chaque niveau ayant son propre motif visuel, même s'il est subtil. Naturellement, la partition d'Austin Wintory contribue à améliorer cette situation en galvanisant les moments les plus mémorables et les plus émouvants d'Abzû. Répartis sur six niveaux et quelques heures de jeu, ce sont ces moments qui vendent finalement Abzû comme un ajout intéressant à la bibliothèque de tout joueur. Inutile de dire que si raconter des histoires ne signifie rien pour vous, passez à autre chose. Il en va de même pour ceux qui insistent pour avoir la main à chaque tour au lieu de choisir leur propre chemin. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PlayStation Vita via la fonctionnalité Remote Play.

VERDICT

-

Si le nom de Giant Squid n'avait pas été présenté, vous auriez facilement pu prendre Abzû pour une production de thatgamecompany. On retrouve en effet le même sens artistique et le même émerveillement que les précédents titres signés Matt Nava.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés