The Raven Remastered
Plate-forme : PlayStation 4 - PC - Xbox One
Date de sortie : 13 Mars 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

The Raven : Legacy of a Master Thief accueille à son tour une version remastérisée sur consoles.

Il était une fois.

Développé par KING Art Games (The Book of Unwritten Tales 2, Black Mirror), The Raven - Legacy of a Master Thief est un jeu d'aventure en trois parties initialement lancé sur PC et PS3 en 2013. A l'instar d'un Walking Dead de Telltale, le jeu est par la suite sorti sous forme d'intégrale réunissant les trois chapitres sur le disque. Bref,  dans The Raven Remastered, l'intrigue débute à Paris au cœur des années 1960, l'Europe est en proie à la maîtrise du gentleman cambrioleur surnommé le Raven (ou le Corbeau en français). Ses cambriolages sont spectaculaires, mais il s'en sort toujours indemne. En 1964 à Londres, le célèbre rubis "Œil du Sphinx" est dérobé au British Museum. Un seul indice est présent sur les lieux du crime : Une plume de corbeau. Dans le même temps à Zurich, un téléphone retentit. Le policier Anton Jacob Zellner est noyé sous une montagne de dossiers et n'a aucune idée sur l'identité du voleur, mais il devra bien malgré lui, mener cette chasse à l'homme en compagnie de son collège Legrand.

Dans le deuxième chapitre, "Ascendance des mensonges", l'histoire débute en Égypte, plus exactement au musée du Caire à qui appartient l'œil du Sphinx, où l'agent Zellner poursuit son investigation. Vers la moitié du chapitre, vous retournerez dans l'Orient-Express, mais en incarnant cette fois un voleur (mais pas le Raven). La commutation des rôles permet d'appréhender le scénario sous un angle différent, ce qui permettra de résoudre quelques interrogations laissées en suspens dans le premier chapitre. Enfin, "Un meurtre de corbeaux" vous permet une fois encore d'incarner un voleur, tout en suivant en parallèle l'avancée des investigations d'Anton Jakob Zellner. Le troisième acte comporte beaucoup plus d'énigmes que dans le chapitre deux, et intègre également davantage d'interactions. Les questions demeurées en suspens depuis le début de la saga trouveront également des réponses, puisque vous redécouvrirez certaines séquences du point de vue du malfrat. Certains évènements apparaîtront très surprenant, mais la construction narrative s'avère cette fois parfaitement exécutée.

Une réalisation en progrès ?

Techniquement parlant, The Raven Remastered affiche des graphismes plutôt honorables avec des environnements variés et des personnages réussis. En revanche, les cinématiques s'avèrent assez rebutantes et le travail de mise à niveau aurait mérité d'être plus poussé, malgré un gros travail en matière d'effets spéciaux et de gestion de la lumière. Le gameplay n'a pas évolué depuis la mouture originelle, il s'agit d'un point'n click tout ce qui a de plus classique, affichant clairement les zones sur lesquelles vous pouvez interagir. Selon les actions que vous accomplirez durant l'enquête, vous score augmentera de quelques points et ces derniers pourront être dépenser pour acheter des indices. L'animation demeure quelque peu rigide, mais compte tenu du genre du jeu, ce n'est pas très dérangeant.

La bonne nouvelle est que cette édition introduit enfin des textes en français, les doublages étant quant à eux en anglais ou en allemand. Les comédiens signent un sans faute, et la bande son est excellemment menée, semblant tout droit sortie d'un film Agatha Christie. Côté durée de vie, la campagne occupera une huitaine d'heures sans déplaisir, sachant qu'aucune scène supplémentaire ou bonus n'a été intégré dans ce remaster. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, la compatibilité PS4 Pro n'apporte rien de son côté.

VERDICT

-

The Raven Remastered est un jeu d'aventure point'n click simple d'accès, porté par un scénario qui tient en haleine, et un aspect sonore très soigné. Le deuxième épisode est cependant victime d'une petite baisse de régime, avant un épilogue en fanfare. Quant à ce remaster, il apporte un léger coup de polish à l'original, mais rien de bouleversant. On appréciera cependant l'introduction de sous-titres français qui n'était pas présent sur PS3 à l'époque.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés