428 : Shibuya Scramble
Plate-forme : PlayStation 4 - PC
Date de sortie : 21 Septembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

428 : Shibuya Scramble vous plonge dans le quotidien de cinq protagonistes qui se retrouvent mêlés à une affaire de kidnapping.

Il était une fois.

Développé par Chunsoft, 428 : Shibuya Scramble est le remaster d'un jeu paru sur Wii en 2008 au Japon et qui avait la particularité d'avoir obtenu la note maximale (40/40) dans le magazine Famitsu. Ce jeu d'aventure visuel novel nous entraîne dans les rues animées de Shibuya, l'un des quartiers de Tokyo, où un homme est attaché à l'arrière d'une voiture avec un sac sur la tête. Clairement, nous sommes face à une affaire de kidnapping qui va affecté cinq protagonistes principaux : Shinya Kano est un détective du département de police de Shibuya, Achi Endo est quant à lui un ancien chef de gang qui consacre désormais sa vie à nettoyer les rues (littéralement). Ces deux personnages se découvrent lors d'un tutoriel qui permet d'assimiler les ficelles du mécanisme de jeu principal, à savoir les chronologies parallèles. Après quelques minutes, il est facile de déclencher une mauvaise fin, sachant que le jeu en intègre plus de quatre-vingt-dix !

Rapidement, le jeu intègre trois autres protagonistes : Kenji Osawa, un scientifique travaillant dans une grande entreprise pharmaceutique; Minoru Minorikawa, une journaliste indépendante et Tama, une fille coincée dans un grand costume de chat. Ce qui pouvait sembler simple au début devient rapidement beaucoup plus complexe car chaque personnage est confronté à des choix qui auront forcément des répercussions sur la vie des autres. De temps en temps, une partie de l'histoire d'un personnage laisse un indice sur la vie d'un autre. Cela pourrait être un mot surligné dans le dialogue principal ou dans une boîte de dialogue secondaire qui apparaît lors de la sélection de certains mots. Ces sous-boîtes de dialogue vous donnent plus d'informations sur des personnes, des lieux spécifique, etc. Vous pouvez y accéder en sélectionnant des mots surlignés en bleu. Tout est une question d'essais et d'erreurs, car amener chacune des cinq histoires à leur conclusion ne sera pas une sinécure, sachant que vous disposez d'une fenêtre de dix heures pour arriver à vos fins.

Une réalisation efficace.

Sur le plan technique, 428 : Shibuya Scramble affiche une réalisation somme toute réussie. L'histoire est magnifiquement conçue, et contrairement aux jeux d'aventure habituels, 428 : Shibuya Scramble se développe à travers plusieurs médiums : textes, romans-photos et séquences vidéos. Ce drame policier réserve son lot de moments comiques et touchants. Certaines situations apparaissent en effet des plus ridicules, mais vous ne serez jamais découragé en atteignant une mauvaise fin, au contraire la détermination pour y remédier sera la pierre angulaire de l'aventure. Bien évidemment, le titre est en anglais, mais l'intrigue est facile à suivre et la prise en main ne posera aucune difficulté. Il existe plusieurs épilogues pour les personnages, certaines n'étant pas forcément positives, ce qui garantie une bonne durée de vie, même si une seule fin est la bonne.

Les musiques s'avèrent très réussies, notamment l'introduction signée Hideki Sakamoto (Super Smash Bros, Yakuza 2/3). et contribue à peser l'atmosphère si particulière du jeu. On dénombre très peu de dialogues parlés, dans la plus pure tradition du genre. A noter que ce portage PS4 est signé par le développeur néerlandais Abstraction Games. Il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, alors que la compatibilité PS4 Pro n'apporte aucun changement.

VERDICT

-

En ce qui concerne les visual novel, 428 : Shibuya Scramble est probablement l'un des meilleurs titres de sa catégorie. Outre le système de chronologie très inventif, l'histoire se révèle d'une grande efficacité. Sans compter que les sections comiques sont hilarantes et les personnages ont suffisamment d'épaisseur pour vous obliger vraiment à vous soucier de leur sort !

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés