Atelier Lulua : The Scion of Arland
Plate-forme : PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 24 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Revisitez Arland des années après les événements d'Atelier Meruru: The Apprentice of Arland.  Incarnez Lulua, la fille de Rorona Fryxell.

Il était une fois.

Initialement commencée sur PlayStation 3, la trilogie Arland a une suite seulement maintenant avec Atelier Lulua : The Scion of Arland. En fait, il y aura des références aux trois autres chapitres qui composent la série : Rorona, Totori et Meruru. Notre aventure commence par la présentation d'Elmeluria Frixell (pour les amis Lulua ), fille de la célèbre alchimiste Rorona, l'héroïne du premier titre de la trilogie. Contrairement à sa mère, elle a encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir se définir comme une véritable alchimiste car elle s'avère assez maladroite. Après une exploration, un livre mystérieux tombe de nulle part sur sa tête et c'est ici que commence la véritable histoire. Lulua est la seul capable de lire son contenu, qui semble vide pour les autres. Le livre s'appelle Alchemicriddle. L'Alchemicriddle apparaît comme par magie à Lulua, resplendissant de lumière dorée. Comme si le livre était lu dans l'esprit de la jeune Lulua, chaque recette dont elle a besoin est présentée dans l'Alchemicriddle. Il lui appartiendra de déchiffrer le texte crypté et de trouver le matériel nécessaire. Contrairement à beaucoup d'autres JPG auxquels nous sommes habitués, la série Atelier aborde à nouveau des thèmes plus légers et moins sombres, sachant que dans le cas de l'Atelier Lulua, il n'y a pas de véritables adversaires à vaincre. Nous rappelons que ce titre se déroule plusieurs années après la trilogie originale et que les fans d’antan se souviendront des références.

Comme dans tous les titres de la série, l'alchimie recouvre une composante très importante pour continuer dans l'histoire et évidemment pour se battre à son meilleur. Atelier Lulua n'ajoute rien d'innovant ou de jamais vu au gameplay, rendant le titre accessible non seulement aux novices, mais aussi garantissant un système assez relaxant et immédiat. Les éléments les plus techniques ne manqueront certainement pas, tels que la possibilité d'interrompre le tour de l'ennemi et bien plus encore. Une autre phase importante est celle de l'exploration, nécessaire pour récupérer les bons matériaux. Même ici, rien d'étrange ni n'attirant votre attention, mais nous pouvons vous assurer que nous avons aimé explorer le monde coloré de Lulua. Le protagoniste grandit assez bien au cours de l'histoire, en commençant par être la fille maladroite habituelle qui a un grand désir de s'améliorer. Ce sera un plaisir pour les fans de la série et en particulier de la trilogie de la voir mûrir. Il y aura également des réunions de "formation" avec d'anciens personnages de la trilogie originale, mais nous vous laissons le soin de savoir de qui il s'agit !

Une réalisation en progression.

Un point fort d'Atelier Lulua, c'est précisément le soin apporté à la musique, toujours variée et avec ce sens de légèreté et d'insouciance qui a toujours caractérisé la série. Impossible de ne pas mentionner l'excellent travail effectué pour le doublage, qui, à notre grand malheur, n'existe qu'en japonais et même pas en anglais, même si cette tendance est déjà connue avec Atelier Lydie & Suelle. Le style franc et vif des jeux de la série Atelier a toujours été l’un des traits les plus importants et nous nous sentons obligés de le mentionner. L'aspect graphique est satisfaisant, malgré un moteur 3D qui commence à sérieusement vieillir, et comment ne pas mentionner les adorables animations des personnages qui donnent ce sentiment de "vie" aux dialogues.

En revanche, le contenu supplémentaire est extrêmement pénible. Ce n'est pas une bonne sensation quand certains personnages semblent vouloir rejoindre notre équipe au cours de l'histoire parce qu'ils sont précisément des DLC. Nous espérons qu'à l'avenir cette politique sera révisée, ce qui nuirait indirectement à l'expérience de jeu. Qu'importe, Atelier Lulua est le titre le plus accessible de toute la série, les nouveaux fans ne pourront pas l'apprécier à 100% en raison des nombreuses références aux titres passés, mais il reste idéal pour ceux qui veulent aborder cette longue série. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, en revancha la PS4 Pro n'est pas prise en compte.

VERDICT

-

Atelier Lulua : The Scion of Arland confirme être un excellent chapitre qui continue ce que la trilogie originale avait à offrir et constitue également le meilleur endroit pour commencer la saga. Le jeu offre en effet un caractère antithétique, car c’est vraiment un bon début, mais c’est aussi l’excellente conclusion d’un récit long et inconnu pour les novices. Avec un côté technique très respectable et un gameplay immédiat, nous vous conseillons fortement de donner une chance à ce titre.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés