Little Town Hero Big Idea Edition
Plate-forme : PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 26 Juin 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Dans un village isolé au bout du monde, un jeune garçon nommé Axe rêve de voir le monde extérieur, bien qu'il soit difficile de s'aventurer hors de la ville.

Il était une fois.

En septembre 2018, Little Town Hero, alors «Town», a été annoncé pour la Nintendo Switch. On n'en savait pas grand-chose à l'époque. Ce qui a attiré immédiatement l'attention, ce le fait d'être un jeu des développeurs de Pokémon, Game Freak. Bien que vous combattiez également des monstres dans Little Town Hero, les deux jeux ne peuvent pas être comparés. Comme son nom l'indique, ce jeu se déroule dans un petit village. On ne voit pas un grand monde ouvert comme dans beaucoup de jeux de nos jours. Dans ce petit village vit un petit héros nommé Axe. Un jour, Axe trouve une pierre rouge. Bien qu'il ne sache pas quoi en faire au début, il découvre bientôt que cette pierre lui donne certains super-pouvoirs. Cela lui permet de s'attaquer à différents monstres. Plus vous avancerez dans l'histoire, plus vous en apprendrez sur cette pierre rouge. Une pierre verte et noire jouera également un rôle dans l'histoire d'Axe et de ses amis. Bien que presque toute bonne histoire n'ait qu'un seul héros, elle est toujours soutenue par ses amis. Dans Little Town Hero, ce n'est pas différent. Il y a beaucoup de gens qui veulent aider Axe dans sa mission de sauver la ville des monstres.  Bien sûr, il y a ses amis, mais d'autres villageois viennent aussi à sa rescousse. Par exemple, vous avez un cuisinier, un (ancien) chevalier, une grand-mère et, bien sûr, votre propre mère, qui vous aidera de temps en temps dans les combats. De plus, ces personnages auront parfois des quêtes secondaires pour vous. Elles ne sont pas obligatoires, mais peuvent vous donner quelques points supplémentaires. Vous pouvez découvrir par vous-même ce à quoi cette combinaison de pierres et de personnes aboutira à la fin !

En parlant de batailles, elles sont un peu différentes de celles auxquelles vous pourriez être habitué dans la plupart des jeux. Pour faire une comparaison avec Pokémon, vous jouez ici aussi à des combats au tour par tour. Cela signifie que vous et vos adversaires pouvez faire un certain nombre d'actions à tour de rôle. Mais comme avant, c'est là que s'arrête la comparaison. Parce que même si vous combattez des monstres, vous devrez le faire sans eux. Tout ce que vous avez, ce sont... des idées. Ces idées sont appelées "Izzits". Si vous voulez transformer une idée en une véritable attaque, vous devrez parier un certain nombre de points. Vous n'en avez qu'un nombre limité à chaque tour. Si vous avez assez de points, vous pouvez transformer votre Izzit en Dazzit. Avec ces Dazzits, vous pouvez enfin aller contre votre adversaire. Il existe trois types d'Izzits et de Dazzits : rouge, jaune et bleu. Les rouges sont purement offensifs. Ils ne peuvent être utilisés qu'une seule fois par tour. Les jaunes sont pour le joueur défensif, tant qu'ils ne se cassent pas, vous pouvez continuer à les utiliser. Les Dazzits bleus ont des actions spéciales, ils peuvent renforcer d'autres Dazzits ou affaiblir ceux de l'adversaire. De plus, les Dazzits jaune et rouge ont tous deux un certain nombre de points d'attaque et de défense. Le nombre de points d'attaque détermine l'ampleur des dégâts que vous infligez à l'éblouissement de l'adversaire. Le nombre de points de défense indique le temps qu'il faudra pour que votre Dazzit se brise. Tout cela semble compliqué, mais en principe, vous apprendrez assez rapidement comment cela fonctionne et quelles combinaisons fonctionnent bien. Au fait, cela ne veut pas dire que les batailles sont du gâteau. Parfois, c'est un casse-tête tout aussi intéressant de voir comment on peut arriver à une victoire. Ici, la courbe d'apprentissage n'est pas très bien divisée. À mi-parcours, vous rencontrerez parfois des monstres beaucoup plus difficiles à maîtriser que ceux que vous rencontrerez plus tard.

Une réalisation à la hauteur ?

Le style graphique n'est certainement pas pour tout le monde. Tous les personnages rappellent beaucoup les personnages de manga japonais. De plus, l'environnement utilise beaucoup de couleurs vives et semble donc très adapté aux enfants. Même les monstres contre lesquels vous vous battez ne sont jamais très effrayants. Un inconvénient, cependant, est que tous les personnages qui n'influencent pas l'histoire, se ressemblent presque tous. Il aurait été plus amusant de donner aux personnages un caractère et un style plus individuels, même s'ils ne sont pas importants. Il est également très regrettable que le jeu ne soit pas proposé en français compte tenu du public ciblé, c'est même une opportunité manqué. Il y a aussi des baisses de trame régulières, l'optimisation n'est clairement pas la qualité première de Game Freak. Au combat quand il y a beaucoup de mouvement sur l'écran, mais aussi dans des moments plus calmes, notamment lorsque vous marchez sur les lignes de chemin de fer. Comme nous l'avons déjà dit, le monde est incroyablement joyeux et coloré. C'est bien sûr très positif. Cependant, il est dommage que le monde soit si petit. Vous connaissez le village après quelques heures de jeu (bien que parfois vous vous perdiez à cause de la disposition folle) et il n'y a jamais vraiment rien de nouveau. C'est dommage, car nous aurions aimé voir un peu plus de cette zone. La musique de Tobby Fox (Undertale) s'intègre très bien au jeu, mais lors de (très) longs combats, elle devient un peu monotone. La bande son que vous entendez lorsque vous vous promenez dans le village, s'accorde parfaitement avec l'atmosphère tranquille. Même quand quelque chose arrive, les thèmes y répondent bien. Notez que cette édition physique "BIG IDEA" comporte en supplément un artbook « Life in the Village », un poster « Izzit? Dazzit? », un set de pins « Defender Duo », la bande-son « Town Tunes »  sur CD et une boîte collector.

VERDICT

-

Little Town Hero laisse une bonne impression. Le système de combat est bien conçu et met parfois votre cerveau au travail. Entre ces batailles, vous vous promenez tranquillement dans un petit village et vous discutez avec les habitants. Cette combinaison de moments tactiques suivis de détente le rend accessible à un large public, bien que l'étroitesse du monde rende la partie parfois monotone. De plus, la qualité technique n'est pas forcément la plus détaillée qui soit mais avec Game Freak, c'est une habitude ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés