Killzone : Shadow Fall
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 29 Novembre 2013
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Killzone revient dans une nouvelle aventure, débutant trois décennies après Killzone 3.

Il était une fois.

Toujours réalisé par Guerrilla Games, Killzone : Shadow Fall se déroule trente ans après Killzone 3. Après la destruction d'Helghan, planète d'origine de l'ennemi Hellgast, les vaincus cohabitent désormais avec les forces de l'ISA (l'Alliance Stratégique Interplanétaire) au sein de la planète Vekta. Comme à Berlin en pleine guerre froide, un gigantesque mur sépare le monde en deux. D'un côté une démocratie apparemment bien sous tous rapports (ce n'est pourtant pas le cas), de l'autre une terrifiante dictature militaire. Sans en dévoiler trop du scénario, sachez que de sombres personnages cherchent à provoquer la guerre. Vous incarnez justement un Shadow Marshall, devant maintenir la paix, très précaire, entre les deux camps.  Évidemment, la géopolitique n'a rien d'évident, et vous constaterez rapidement que chaque force en présence à de lourds secrets à cacher. Cette quête perpétuelle entre le bien et le mal nous obligera à être plus prudent que dans le passé.  Il existe souvent des chemins détournés pour accomplir ses objectifs, et les routes secondaires sont souvent beaucoup plus efficaces que de foncer tête baissée sur le repaire ennemi.

Côté concept,  nous retrouvons un FPS pur et dur, au rythme évident et à la plastique impeccable. Naturellement, vous disposez d'un arsenal d'armes assez conséquent (fusil, lance-flamme, lance-roquette, couteau, etc). Quant au gameplay, il se veut foncièrement arcade, mais beaucoup moins linéaire qu'auparavant. Vous pourrez même déployer un drone de compagnie, OWL, utile pour vous réanimer (à condition d'avoir de d'adrénaline en réserve) en mode "bullet time" pendant quelques instants, mais aussi pirater les terminaux pour désactiver les alarmes. En utilisant la surface tactile de la manette, vous découvrirez les fonctionnalités avancées, parmi lesquelles la mise en place d’une Tyrolienne, d’un bouclier énergétique, ou encore le feu de couverture. En pressant sur la croix directionnelle, vous pourrez aussi afficher l'écho tactique qui dévoile les ennemis et les objets environnants. La visée s'avère d'ailleurs un peu plus confortable que dans les précédents opus, l'intelligence artificielle légèrement plus réactive, même si ce point, nous sommes encore loin d'IA next gen ...

Une réalisation magistrale.

La série Killzone offrait une plastique déjà sans faille sur PlayStation 3. Ce nouvel opus améliore encore l'immersion. Le graphisme est d'une rare finesse et ruisselle de détails, et donne l'impression d'être au cœur du conflit. Les effets lumineux renforcent l'ambiance et les divers filtres utilisés apportent un certain cachet à l'atmosphère. De plus, le décor se montre assez destructible, ce qui fait que nous ne sommes jamais longtemps à l'abri. Killzone Shadow Fall est sans conteste l'un des plus jeux vidéo disposent sur consoles à l'heure actuelle. Bien sur, l'animation du jeu est sans reproche, avec des défilements très fluides et un gameplay bien nerveux.  Le titre tourne à 30 images/seconde en solo, mais à 60 images/seconde en multijoueurs. Côté jouabilité, nous retrouvons un schéma de commandes quelque peu repensé, et une maniabilité très efficace. Rien à redire, chaque touche est parfaitement agencé, et contribue à nous faire apprécier le spectacle. Seules les séquences de rechargements pourront surprendre les non initiés, puisque la caméra remue beaucoup, logique me direz-vous. Et pour renforcer le réalisme, les séances de tir se montrent beaucoup moins figés que dans d'autres titres du genre, et l'on y sent la lourdeur de l'arme et son manque de précision relative.

La campagne principale se compose de dix chapitres assez longs, proposant une durée de vie d'environ dix heures en solo. Le titre demeure très accessible, de nombreux points de contrôles étant présents dans la progression (même s'ils se trouvent souvent au milieu d'une zone de tir), et l'énergie du personnage se restaurera automatiquement passé quelques secondes à l'abri. En multijoueur (jusqu'à 24), nous retrouvons des cartes bien conçues et entraînantes, et des modes Zone de Guerre (alternant les objectifs en cours de partie, à savoir capture de drapeau, domination ou encore match à mort). Trois classes sont disponibles, et si les options de personnalisation sont beaucoup moins étayés que dans Battlefield 4 ou Call of Duty Ghosts, l'avatar évoluera au fil de la partie, et de nombreuses récompenses pourront être débloquées. Quant à la bande son, elle demeure toujours aussi soignée. Les musiques sont tout bonnement magnifiques, les bruitages renforcent le réalisme, tandis que le doublage français est une fois encore d'une grande qualité. Bien sur, le titre peut également se jouer sur la PlayStation Vita grâce à la fonctionnalité Remote Play.

VERDICT

-

Killzone Shadow Fall assure le spectacle et nous livre une réalisation majestueuse sur PlayStation 4. Exhaustif et très prenant, ce nouvel épisode apporte indéniablement un souffle nouveau à la saga, malgré une narration parfois un peu décousu. Le titre présente un univers futuriste très développé, une campagne solo moins linéaire qu'auparavant, et un mode multijoueurs classique mais efficace.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés