Uncharted : The Nathan Drake Collection
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 07 Octobre 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

En attendant un épisode inédit, la trilogie Uncharted est adaptée sur PlayStation 4.

Trois jeux en un.

Développé par Naughty Dog (Crash Bandicoot, Jak & Daxter), Uncharted : Drake's Fortune abandonne totalement le style des précédents jeux du studio. Ici l'environnement se veut plus réaliste et vous entraîne dans une chasse au trésor sur une île mystérieuse. Vous incarnez Nathan Drake, un lointain parent de Sir Francis Drake, et devez donc parcourir un endroit assez étonnant et jonché d'énigmes.  Après une longue cinématique vous rappelant le synopsis principal,  il sera question d'explorer les lieux et heureusement, vous pourrez dégainer vos pistolets si un ennemi se présente. Toutefois les munitions étant limitées, il faudra se montrer précis dans l'action ou se montrer discret. Quelques acrobaties plus tard (pour trouver sa route), des petites énigmes vous occuperont. Cela va de la recherche de la clé pour ouvrir une porte ou déclencher un mécanisme, en passant par le déplacement d'objets.  Un petit air de Tomb Raider peut être, mais ici l'ambiance n'est pas au huis-clos. Parfois vous aurez temporairement un compagnon de route qui vous permettra de dégager les adversaires plus rapidement. Le deuxième opus, Uncharted 2 : Among Thieves, met encore en action Nathan Drake, cette fois à la recherche d'une lampe à pétrole convoité par Harry Flynn, un de ses anciens amis. Mais il ne s'agit que de la première étape d'une quête sans fin : Nathan va en effet se retrouver plonger dans une aventure le menant à la recherche d’une ville mythique, cachée derrière la montagne de l’Himalaya. Quelques acrobaties plus tard (pour trouver sa route), des petites énigmes vous occuperont. Cela va de la recherche de la clé pour ouvrir une porte ou déclencher un mécanisme, en passant par le déplacement d'objets. Et dans Uncharted 2, la complice féminine se nommera Chloé Frazer. Grande nouveauté de cet épisode, la présence d'un mode multijoueur en ligne, totalement absent du portage PS4.

Enfin, dans Uncharted 3 : Drake's Deception, Nathan Drake repart à l'aventure pour mettre la main sur la légendaire Atlantide des Sables. Ce voyage le mènera à visiter Londres jusqu'aux plus profonds des déserts du Moyen-Orient. A travers les vingt-deux chapitres du jeu, la tension est permanente, et le danger rode. Nathan Drake n'aura pas une seconde de répit. Entre le sol qui s'effondre, les pièges toujours plus nombreux, et les ennemis très présents, il va falloir assurer. Les phases de combat au corps-à-corps ont sensiblement évolué, heureusement d'ailleurs, car les affrontements sont assez nombreux, et cela permet d'économiser de précieuses munitions. Si toutefois vous étiez découverts, ou qu'un autre ennemi surgit, des actions interactives (ou QTE) apparaitront à l'écran. Vous pourrez également utiliser les nombreux objets présents dans les décors pour venir à bout des assaillants. Arme en main, l'action monte d'un cran, et il va falloir lutter pour la survie de Nathan Drake à plusieurs reprises. L'intelligence artificielle est en effet très crédible et les batailles rivalisent d'ingéniosité. Si le comportement des alliés est parfois assez loufoque, étant donné que les ennemis ciblent essentiellement Nathan Drake, cela ne sera pas vraiment pénalisant. Uncharted 3 comportait également des options multijoueurs sur PS3 (en écran splitté et en ligne), mais là encore, ce portage PS4 a totalement gommé cette partie.

Une réalisation à la hauteur ?

Techniquement parlant, Uncharted  : The Nathan Drake Collection est un jeu réussi, mais il faut savoir que ce ne sont pas des remakes, mais plutôt une mise à niveau des moutures d'origines, avec un passage en 1080p et 60 fps constants, mais aussi la disparition de l'aliasing.  Forcément, le premier opus est celui qui a le plus vieilli, et on notera l'évolution d'un titre à l'autre de la trilogie (Uncharted 3 étant encore très appréciable). Le moteur 3D est solide et affiche beaucoup d'effets, ainsi que des environnements pour le moins variés et aux thématiques réalistes. La modélisation des personnages demeure assez agréable, et leurs animations se veulent réalistes, motion capture oblige. La jouabilité reprend les bases du genre et se montre donc plus instinctive et réactive que bien des jeux. La caméra est du reste bien gérée, et on ne rencontrera pas de difficultés majeures dans l'aventure, le titre de Naughty Dog se montrant très équilibré de ce côté là. Vous ne serez pas perdu au milieu du décor comme cela peut être le cas dans certains Tomb Raider, à chercher votre chemin, ici tout est balisé. On rencontrera également quelques séquences à cheval, en véhicules ou à la nage.

Plus généralement, la compilation adaptée par Bluepoint Games reprend la prise en main des épisodes d'origine, et si Drake's Fortune demeure assez rigide, on notera toutefois une optimisation de la visée et du lancé de grenades. La durée de vie est cependant très appréciable et devrait occuper pendant plus d'une trentaine d'heures, malgré l'absence de multijoueurs remplacé par le monde "Contre-la-montre continu" (il faut terminer l'histoire le plus rapidement possible par rapport à ses amis). Côté son enfin, c'est une constante pour le studio c'est à dire du grand art. Les doublages ne manquent pas d'attrait, et sont naturellement totalement en français. A noter que le jeu est livré avec un accès à la version bêta multijoueurs d'Uncharted 4 qui sera lancée le 4 décembre et sera disponible jusqu'au 13 décembre 2015. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, et le confort demeure très appréciable.

VERDICT

-

En attendant le quatrième opus de la série, Uncharted : The Nathan Drake Collection nous permet de redécouvrir en Full HD trois grand jeux d'action de la PS3. Les titres de Naughty Dog nourrissent une aventure intense et d'une rare variété. Outre un rythme sans faille, on appréciera également la qualité de la mise en scène, qui nous scotchera devant l'écran de sa télé du début à la fin, même s'il faut rappeler qu'il s'agit d'une remastérisation et non de remakes. Les possesseurs des titres originaux sur PS3 pourront donc s'abstenir, les nouveaux venus auront une occasion en or de rattraper leur retard.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés