forma.8
Plate-forme : PlayStation Vita - PlayStation 4
Date de sortie : 05 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Tâchez de survivre au monde extraterrestre surréaliste de forma.8.

Un Metroivania différent.

forma.8 est une petite sonde d'exploration qui se trouve esseulée à la surface d'une lointaine planète. Dépourvue de tout pouvoir, arme ou indication sur sa destination, il vous faudra récupérer une puissante source d'énergie sous terre afin d'accomplir votre mission. Au début, tout cela vous semblera paisible, mais les habitants de cette planète vont vite devenir hostiles à votre arrivée. forma.8 présente un style minimaliste dans tout ce qu'il fait. Les visuels sont majoritairement noirs (bien que certains des arrière-plans bien conçus soient vraiment pop), la bande son est subtile, et même la conception du jeu adopte une approche basique. Il n'y a pas beaucoup d'assistance ou d'instructions fournies car Forma.8 s'attend à ce que vous testiez et appreniez les capacités la plupart du temps par vos propres moyens. Beaucoup des objets de collection sont représentés par de simples icônes qui font allusion à ce qu'ils font, mais leurs fonctions ne sont généralement pas expliquées directement. Au lieu de cela, on s'attend à ce que vous alliez de l'avant et à ce que tout devienne clair à mesure que vous progressez. forma.8 suit une formule assez traditionnelle de Metroidvania en ce sens que le monde est construit de grandes cavernes sinueuses avec des chemins ramifiés à explorer. La plupart des chemins seront éventuellement bloqués par une barrière qui ne pourra pas être franchie tant qu'une nouvelle capacité ne sera pas apprise, vous filtrant méthodiquement dans la direction actuellement accessible.

Ces cavernes massives et sinueuses sont également remplies d'ennemis ténébreux. Le combat de forma.8 est plus robuste que prévu, chaque ennemi ayant une capacité d'attaque différente. Certains se jetteront rapidement sur vous presque sans préavis tandis que d'autres vous poursuivront obstinément jusqu'à ce que vous les envoyiez ad patres. Plusieurs ennemis explosent dans des mini-blastes roses ou oranges à la mort, vous blessant à moins que vous ne gardiez vos distances. Heureusement, la plupart des ennemis larguent également des objets de santé pour vous aider à vous maintenir en vie. Ils sont également dispersés dans toutes les salles. En outre, vous pouvez compter sur plusieurs boss qui adhèrent à l'approche minimaliste. On ne vous explique pas comment les vaincre et vous risquez de passer pas mal de temps avec certains d'entre eux jusqu'à ce que vous sachiez quoi faire.

Un jeu agréable mais au gameplay lent.

Votre petit droïde d'exploration (qui ressemble visiblement à une tête de robot coupée flottant dans l'air) peut avoir un sacré coup de poing. Un petit coup de bouclier déverrouillé au début du jeu est un excellent moyen d'attaquer les ennemis proches et de les repousser. Vous déverrouillerez bientôt des mines que vous pourrez laisser tomber derrière vous, ce qui est l'une des meilleures armes contre les forces extraterrestres de cette planète déserte. Vous rencontrerez également une bonne variété d'énigmes, certaines qui vous récompensent avec des objets de collection et d'autres qui sont nécessaires pour progresser. Comme tous les autres aspects du jeu, ces puzzles sont rarement expliqués. Au lieu de cela, vous voudrez utiliser des indices visuels pour commencer à élaborer des solutions. Sur PS Vita, il n'existe pas de contrôle alternatif utilisant l'écran tactile ou le pavé tactile arrière, en revanche l'interface utilisateur permet quant à elle de se servir du touch screen pour naviguer dans les menus. Dans l'ensemble, la réalisation est proche de son homologue PS4, la grande différence provenant de la résolution limitée à 576p sur PS Vita. Enfin, la version physique proposée par Limited Run Games (limitée à 2000 exemplaires dans le monde) comporte le jeu sur cartouche, une jaquette réversible et un mode d'emploi en couleurs.

L'un des principaux inconvénients de l'exploration de l'univers tentaculaire est la vitesse de déplacement extrêmement lente du droïde. Nous ne savons pas si c'est intentionnel ou non pour correspondre à l'atmosphère minimaliste de forma.8, mais cela gêne et même décourage activement l'exploration de son labyrinthe sinueux car cela fait du retour en arrière une corvée. Il y a des bonus qui augmentent légèrement la vitesse de mouvement et il est indispensable de les rechercher immédiatement. Ce problème est aggravé par la taille excessive des salles parcourus et un système de cartographie minimal. Certaines des plus grandes pièces semblent s'éterniser avec d'innombrables sentiers sinueux qui peuvent être difficiles à tracer mentalement. Le système de cartes dans le jeu est utile pour voir quelles pièces se connectent aux autres. Cependant, il ne documente ni ne trace aucun des chemins que vous avez découverts. A préciser que le jeu est également compatible avec le boîtier PlayStation TV.

VERDICT

-

La vitesse de déplacement inutilement lente transforme parfois forma.8 en corvée, surtout lors de longs passages rectilignes et lors de retour en arrière. Le combat, les énigmes et l'exploration apparaissent très agréables, tout comme la confiance mise envers les joueurs pour résoudre les problèmes sans mettre les réponses directement devant eux. Dans l'ensemble, forma.8 fonctionne comme un Metroidvania compétent tant que vous avez de la patience.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés