Dragon Quest XI S : Les Combattants de la destinée - Edition ultime
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 27 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9/10

La série de RPG classique passe au niveau supérieur sur Nintendo Switch. Découvrez la version ultime de Dragon Quest XI !

Les Combattants de la destinée.

Un jeune homme qui est sur le point de prendre part aux rites de passage de son village voyage vers une pierre sacrée avec son ami d'enfance. Après une série d'imprévus, notre intrépide aventurier apprend qu'il est la réincarnation d'un héros légendaire depuis longtemps oublié. Le jeune héros s'aventure dans un monde inconnu pour dénouer les fils des mystères de son passé... mais l'accueil qu'il reçoit est tout sauf chaleureux. Ayant révélé son identité au roi, le héros est accusé d'être l'engeance de l'Ombre, et se voit pourchassé par une armée impitoyable. Devenu fugitif, le héros réunit une attachante bande d'aventuriers persuadés qu'il est la réincarnation de l'Éclairé. Ensemble, le héros et ses nouveaux compagnons se lancent dans une quête qui leur fera traverser continents et océans et découvrir l'existence d'une menace planant sur le monde entier.

De prime abord, Dragon Quest XI semble un jeu de rôles hors de son temps. Du génial thème musical des années 1980 à l'arrivée de votre première compagne (Gemma) qui a besoin de vous, protagoniste masculin indomptable, pour la protéger de toutes sortes de monstres, on ne peut pas dir que DQXI bouleverse la formule établie. Vous dirigez l'Eclairé, un héros légendaire forcément sans voix, mais aussi et surtout dépourvu de caractère. Dragon Quest XI vous entoure d'une bande de personnages attachants que vous adorerez, en commençant par Erik, le voleur peu fiable, Veronica, un mage acerbe qui est retombée en enfance, et Sylvando, un acteur prétentieux ridiculement amusant. L'un des éléments intéressants est le résumé de la partie qui apparaît lorsque vous relancez une sauvegarde, avec une explication utile de tous les événements les plus récents. C'est fantastique si vous n'avez pas joué depuis un certain temps ou que vous avez commencé la partie suivante de la quête centrale. Vous pouvez également participer à une brève discussion de groupe à tout moment pour améliorer la cohésion du groupe. Il y a aussi plusieurs choses qui ont été incluses pour que l'expérience RPG traditionnelle soit plus facile à vivre. Qu'il s'agisse d'inclure des sauvegardes automatiques aux côtés des points de sauvegarde d'église traditionnels, une option d'exécution automatique, des personnages qui progressent même s'ils ne sont pas dans votre groupe actif ou la possibilité de laisser le reste de votre équipe accomplir ses propres actions pendant la bataille, Dragon Quest XI semble bien conscient que vous devez vivre avec ces systèmes pendant une longue période et que vous voulez que cela soit le moins compliqué possible à gérer. Beaucoup d'éléments du jeu sont relativement traditionnels, mais ils sont agréablement raffinés au point où ils sont presque invisibles.

Une version Switch améliorée.

Comme son nom l'indique, Dragon Quest XI S : Les combattants de la destinée - Edition Définitive est une aventure enrichie combinant la version 3D du jeu, précédemment disponible sur PS4 et sur PC, ainsi que la version 16 bits, sortie exclusivement au Japon sur 3DS. Beaucoup de gens disent que jouer à Dragon Quest XI sur Switch est la meilleure façon de profiter du jeu, et c'est tout à fait exact. Si vous n'êtes pas familier avec l'histoire de Dragon Quest XI, il peut être étrange d'apprendre qu'il existe une version 2D complète du jeu livrée avec la version Switch. Pour relier les sections 2D avec le jeu 3D, Square Enix a ajouté un nouvel emplacement 2D appelé Tickington. Ici, les joueurs interagissent avec des Tockles, des petites créatures blanches qui étaient auparavant sans nom et ressemblent à Adipose de la série télévisée Doctor Who. Tickington est fondamentalement une station pour plusieurs quêtes secondaires. Cette section vous force à interagir avec le monde 2D et les quêtes courtes rappellent indéniablement les jeux Super Nintendo des années 1990. Vous pouvez jouer dans le monde 2D tout au long de la partie. Tout ce que vous avez à faire est d’interagir avec une église ou une statue pour alterner entre la 3D et le magnifique monde rétro 16 bits. Ces deux modes sont suffisamment différents les uns des autres pour donner l'impression de deux versions complètement différentes de Dragon Quest XI. Par exemple, au lieu de pouvoir voir les monstres et les éviter comme en 3D, le mode 2D fonctionne avec des rencontres aléatoires. De plus, la carte a un aspect différent et les éléments sont placés dans des zones différentes de celles en 3D. C'est presque comme doubler la durée de vie puisque vous pouvez profiter du jeu deux fois plus longtemps.

L'intrigue de Dragon Quest XI est déjà bonne, mais l'ajout d'histoires de personnages et de scènes coupées dans l'édition définitive sur Switch permet de découvrir encore plus de choses. Une fois que vous arrivez à une section spécifique du jeu, vous pouvez jouer avec les autres membres de votre équipe. Cela vous permet de connaître leur passé et de visiter de nouveaux lieux de leur propre point de vue au lieu d'en être témoin du point de vue du personnage principal. Une partie du contenu ajouté peut parfois sembler un peu incohérent, mais on apprécie le fait qu'il vous permet d'en savoir plus sur cette histoire. Il y a aussi plusieurs améliorations dans l'édition définitive de Switch qui rendent le jeu plus pratique et amusant. Certaines d'entre elles ne sont pas visibles, mais d'autres font une énorme différence. Par exemple, dans les versions précédentes de DQXI, les joueurs ne pouvaient accéder à la Transforge que lorsqu'ils se trouvaient dans un campement, mais la version Switch vous permet de fabriquer des armes et du matériel n'importe où, tant que vous avez le matériel nécessaire. C'est une énorme amélioration qui facilite l'équipement de vos personnages avec du bon matériel. Parmi les petites améliorations, il y a l'ajout de la cloche du cheval, qui vous permet d'appeler votre monture même s'il n'y a pas de poteau de sonnerie à portée de main. Il va sans dire que cela facilite la traversée de la carte. Vous pouvez également sauter les cinématiques, il y a de nouvelles options de mariage à découvrir, de nouveaux costumes pour vos personnages, vous gagnez maintenant une petite quantité d'expérience lorsque vous écrasez les monstres avec votre cheval, et il y a beaucoup d'autres petits changements. Vous ne remarquerez pas beaucoup de ces améliorations, mais elles travaillent ensemble pour offrir une meilleure expérience de jeu.

Une réalisation à la hauteur ?

Dragon Quest XI est un RPG assez ouvert. Plus concrètement, il permet au joueur une grande liberté d'action et vous pouvez vous balader où vous le souhaitez bien qu'on ne retrouve pas un open world dans le sens strict du terme. La réalisation technique est superbe, bien que ses dessins animés colorés ne soient pas aussi uniques que dans les précédents épisodes. Le jeu dispose d'une grande distance d'affichage et, même si des ennemis surgissent parfois au dernier moment, cela ne pénalise nullement la progression. Certains endroits peuvent sembler fantastiques et le jeu a la capacité de vous émerveiller, mais dans l'ensemble, vous risquez de vous sentir un peu déçu du manque de prise de risque des développeurs. Avant la sortie de la mouture Switch, de nombreuses personnes ont exprimé leur inquiétude quant à la qualité du portage, compte tenu de la résolution et de la fréquence d'images réduites. Dès le moment où vous débutez le jeu, vous serez époustouflé par l'aspect visuel et le gameplay. Bien sur, vous pouvez certainement voir une différence si vous comparez la version PS4 côte à côte, mais dans l'ensemble, le jeu fonctionne à merveille et c'est un pur plaisir pour les yeux. De plus, si vous jouez en mode portable, la basse résolution n'est pas vraiment perceptible grâce aux dimensions réduites de l'écran. Le jeu est tout aussi beau en mode docké lorsqu'il est affiché sur un grand téléviseur à écran plat. Parfois les contours sont un peu flous, mais rien de bien méchant (et de toutes façons, la version PS4 de base ne tournait déjà pas en 1080p). La bande son de Dragon Quest XI était probablement un point de frustration pour de nombreux joueurs. Bien qu'elle était fidèle à l'héritage de la série, son mélange de mélodies des années 80 et de tourbillons carnavalesques pouvait sembler très répétitive. Sauf quelques exceptions, vous entendiez la même musique de combat pendant plus de quatre-vingts heures. L'une des améliorations les plus évidentes de Dragon Quest XI S concerne la musique orchestrale. Dès que vous démarrez le jeu Switch, les instruments entraînants saluent vos oreilles. C'est une nette amélioration par rapport à la musique synthétique que l'on trouvait dans les versions précédentes du jeu. Si vous le voulez vraiment, vous pouvez revenir à la musique originale pour changer les choses. De plus, les possesseurs de Switch ont la possibilité de choisir entre les doublages américains et japonais.

Le gameplay lui-même reste stoïquement traditionnel et offre du combat au tour par tour où vous choisirez d'attaquer, de défendre, de lancer un sort ou d'utiliser un objet. Il peut y avoir une section originale ici ou là pour varier les situations, que vous montiez à cheval dans une course ou que vous naviguiez dans le monde entier, mais la majeure partie du jeu vous demandera d'explorer le monde, combattre et progresser. Vous ne trouverez pas beaucoup de réconfort dans les quêtes secondaires non plus et la plupart d'entre elles sont assez simples bien qu'il y ait de belles récompenses à les accomplir. Dans un monde où les développeurs tentent de repousser les limites des jeux de rôle, Dragon Quest XI est (heureusement ?) coincé dans le passé, mais le voir sous une forme aussi raffinée est rafraîchissant. Il est clair que des années de développement ont conduit à ce point, et peu de jeux peuvent offrir le même niveau de cohérence, même si cela risque de décevoir certains joueurs. Si vous combattez un nombre décent d'ennemis à chaque endroit de la carte, vous devriez pouvoir progresser dans l'histoire sans trop de difficulté, bien que vous puissiez constater que les personnages de boss, souvent impressionnants, poseront un sérieux défi. Si Dragon Quest XI S sur Switch est la meilleure version de ce jeu, certaines choses pourraient encore être améliorées : L'illusion de liberté se brise à chaque fois que vous rencontrez les nombreux murs invisibles qui vous empêchent d'entrer dans l'eau ou de sauter de certaines corniches. Il est aussi important de noter que vous devez faire beaucoup de batailles si vous voulez aller loin dans ce jeu. Les équipements peuvent être assez coûteux et les ennemis peuvent être difficiles, vous devrez donc combattre beaucoup de monstres pour gagner de l'expérience et de l'argent. La version Switch vous permet d'augmenter la vitesse de combat à ultra-rapide afin que vous n'ayez pas à passer autant de temps à regarder des animations de bataille, mais cela peut prendre du temps pour traverser plusieurs combats.

VERDICT

-

Ce onzième opus de la série Dragon Quest est un exemple incroyable de la façon de prendre une série classique et de la remettre au goût du jour, tout en conservant ce qui rendait l’original si charmant, à commencer par le design des personnages signés Akira Toriyama, le créateur du manga Dragon Ball. Chaque région traversée se distingue nettement les unes des autres et l'approche traditionnelle du combat au tour par tour offre une progression très équilibrée tout au long d'une campagne qui atteindra facilement les 80h de jeu. Les ajouts de la version Switch améliorent encore l'expérience, tous ceux qui ont envie d'un bon RPG apprécieront ce jeu en mode rétro 16 bits ou en mode HD 3D.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés