Life is Strange : Episode 4 - Dark Room
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 28 Juillet 2015
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Après la terrible conclusion du troisième épisode, Life is Strange revient un opus compliqué pour Maxine.

Il était une fois.

Développé par DONTNOD (Remember Me), Life is Strange est un jeu d’aventure narratif en cinq épisodes numériques, truffés d’énigmes complexes. Ce quatrième opus est disponible au tarif de 4,99€ mais il est également possible d'acquérir la saison intégrale pour 19,99€. La date de sortie de l'épisode 5 n’a pas encore été fixé, mais chaque nouveau volet devrait toutefois être mis en ligne toutes les six semaines. Rappelons brièvement les faits : Désormais étudiante en photographie, Maxine Claufield (dit Max) rentre à Arcadia Bay, son ancien domicile en Oregon, après cinq ans d'absence. L'occasion de retrouver sa meilleure amie d'enfance, Chloé Price, et de découvrir que les choses ont bien changé depuis son départ. Suite à la mort de son père, Chloé s'est beaucoup rapprochée de Rachel Amber ... qui a aujourd'hui disparu de manière mystérieuse. Maxine et Chloé décident de mener l'enquête et en sauvant cette dernière d'un mauvais pas, Max découvre un don particulier : Elle peut en effet remonter dans le temps. A mesure que les heures passent, les deux jeunes femmes découvriront le visage obscur d'Arcadia Bay.  Pire (ou mieux c'est selon), Max commence à avoir des visions prémonitoires et va devoir apprendre à gérer cette condition. En essayant de changer le passé, les conséquences peuvent être désastreuses dans le futur. Le fameux effet papillon sera une fois plus au centre de l'intrigue.

En changeant profondément le passé, Max a créé un présent alternatif qui ne sera pas sans conséquences pour son amie Chloé. Dès les premières minutes, l'héroïne devra faire un choix impossible !  Max est ainsi dans l'obligation de retourner dans son enfance, et d'effacer toutes traces de ses actions, pour espérer retrouver son "vrai" présent. L'occasion de reprendre l'enquête sur la disparition de Rachel (l'identité du coupable sera enfin révélée) , mais aussi découvrir si sa vision d'une gigantesque tornade dévastant la ville va se concrétiser. Ses recherches l'emmènera dans une grange mystérieuse où se cache la "Dark Room", un endroit où l'on pourra enfin dénouer les fils de l'aventure. Bien évidemment, Life is Strange s'approche beaucoup des récents point'n click Telltale, et il faudra fouiller de fond en comble les environnements pour faire progresser le récit. Le journal intime de Max permettra de suivre le ressenti du personnage et il est possible de donner plusieurs tournures à l'histoire, quelques choix importants seront posés qui bouleverseront forcément la suite de l'aventure. Comme dans The Walking Dead par exemple, plusieurs épilogues ont été intégrés, plus ou moins positif d'ailleurs, même si un événement tragique ne changera jamais au terme de cet épisode 4.  Cet opus garantit une durée de vie d'environ quatre heures, une moyenne honorable compte tenu du prix de vente,  et l'ambiance se noircit fortement à mesure que l'épilogue approche.

Une réalisation convaincante ?

Life is Strange affiche un visuel très réussi, avec des textures peintes à la main et aux tons aquarelles fort charmants. Les personnages rappellent beaucoup ceux de Remember Me, et le design tranche avec les productions Telltale Games du moment. L'animation ne souffre d'aucun défaut, et la prise en main s'avère enfantine. Life is Strange s'avère même relativement basique. Vous déplacez le personnage, discuter avec de nombreux personnages et pouvez interagir avec quelques éléments du décor. En pressant une gâchette, vous remontez dans le passé pour modifier le déroulement d'un dialogue ou découvrir certains évènements sans y prendre part. Le pouvoir temporel est très exploité dans cet opus, mais ce dernier commence à faire souffrir de plus en plus Max.

La bande son folk est très plaisante, mais la musique change rapidement de style pour flirter avec l'électro brutal, et les doublages ne manquent pas d'audace (le jeu est 16 ans et + après tout). On pourra toutefois regretter que les voix soient uniquement en anglais (rappelons que le développeur est français) et que la synchronisation labiale des personnages est parfois très aléatoire.

VERDICT

-

Life is Strange revient dans un volet plus sombre que son prédécesseur, où l'on connaîtra enfin les tenants et aboutissants concernant la disparition de Rachel. Ce jeu d'aventure dégage une véritable ambiance et une esthétique aux tons aquarelles fort charmante, mais qui commence sérieusement à se troubler à mesure que l'épisode avance (la bande son apparaît également plus sombre). Le gameplay est très simple d'accès, la fonctionnalité de retour en arrière vous sauvera souvent d'un mauvais pas, mais quelque soit les options choisies, on dénombre une seule fin et celle-ci s'avère terrifiante.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés