Bloodstained : Ritual of the Night
Plate-forme : Nintendo Switch - PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 25 Juin 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Bloodstained: Ritual of the Night est un jeu de rôle à scrolling horizontal, ancré dans l'Angleterre du XVIIIème siècle.

Le successeur de Castlevania ?

A son lancement sur Kickstarter, Bloodstained: Ritual of the Night a fait beaucoup parler de lui puisqu'il s'agissait du nouveau titre de Kogi Igarashi et une suite spirituelle à Castlevania qui plus est. L'histoire se déroule dans l'Angleterre du XVIIIème siècle. Une force paranormale a convoqué un château infesté de démons, révélant des éclats de cristal imprégnés d'un pouvoir magique extraordinaire. Vous incarnez Miriam, une orpheline marquée par la malédiction d'un alchimiste qui cristallise lentement son corps. Pour dire les choses simplement, Bloodstained ressemble à un mélange de Castlevania : Symphonie of the Night et Aria / Dawn of Sorrow avec des graphismes en 3D. Miriam est une "Shardbinder", ce qui signifie qu'elle peut utiliser des éclats démoniaques pour déchaîner divers sorts et techniques. Son travail consiste à infiltrer le château Hellhold, récemment construit, pour mettre un terme à la guerre contre l’humanité perpétrée par des hordes de démons envahisseurs apparemment dirigés par son ami et mentor Gebel. Si cela ressemble à Alucard qui tente de sauver l'humanité de son père, vous saurez à quoi vous attendre en matière d'histoire.

Comme mentionné, Bloodstained: Ritual of the Night propose des éléments visuels en 3D. Bien que certains préfèrerons les graphismes détaillés et parfaits au pixel des jeux 2D, en particulier les jeux classiques Castlevania, le résultat d'ensemble s'avère saisissant. Les modèles de personnages sont détaillés et leurs animations sont fluides, les effets apparaissent éclatants et les environnements s'avèrent très complexes et immersifs. Cela étant dit, les environnements ne sont pas particulièrement mémorables, car contrairement à Symphony of the Night, les zones distinctes n'ont pas beaucoup d'ambiance ni de personnalité. La même chose peut être dite pour la plupart des ennemis réguliers. Il y a des ennemis remarquables comme des chats et des chiens démoniaques imposants, des guitaristes de métal qui font fondre les visages, et  des dragons. De plus, les boss sont fantastiques et incluent un monstre en vitrail, un dragon à deux têtes que vous combattez au flanc d'une tour et un joueur géant qui vole votre argent pour alimenter son compteur de vie.

Un gameplay approfondi.

Bloodstained : Ritual of the Night vous permet de contrôler Miriam qui absorbe les éclats d'ennemis, tout comme Soma Cruz dans Aria of Sorrow. Le gameplay principal est celui que vous attendez puisque vous courez et sautez autour du château tout en tranchant et en frappant vos ennemis et en utilisant toute une gamme de capacités agréables. Le sens de l’exploration est au rendez-vous et trouver des secrets est une joie, que ce soit pour améliorer ses statistiques grâce à des éléments cachés dans des murs fragiles ou pour obtenir un niveau de bonus entier type 8 bits. C'est très gratifiant de trouver des choses que vous aurez du mal à réprimer. L'un des aspects les plus engageants de Bloodstained : Ritual of the Night est la croissance de son personnage et ses options de personnalisation. En tuant des ennemis, vous gagnerez des points d'expérience et augmenterez votre niveau, et vous échangerez également vos pièces d'équipement contre des objets plus puissants à mesure que vous progresserez. En plus de ces éléments de base, vous pouvez équiper des éclats passifs et actifs. Les passifs comprennent une fente qui offre des boost uniques ainsi qu'un familier sélectionnable tandis que les actifs vous permettent de libérer des capacités de conjuration en appuyant sur un bouton, des sorts directionnels que vous pouvez viser avec le stick analogique droit, et une magie manipulatrice que vous pouvez utiliser en tenant un bouton latérale. Tout cela peut sembler complexe, mais le système se gère étonnamment intuitivement et le fait que vous puissiez définir des chargements que vous pouvez permuter à la volée est incroyablement pratique. La musique de Bloodstained : Ritual of the Night est également géniale. La compositrice chevronnée de Castlevania, Michiru Yamane, contribue à de nombreux morceaux inoubliables. Elle est accompagnée de Keisuke Ito, de Ryusuke Fujioka, d'Atsuhiro Ishizuna et d'Ippo Yamada d'Inti Creates . La bande son convient non seulement parfaitement au monde du jeu, mais elle est également agréable à écouter seule.

En plus de tout cela, il y a une poignée de PNJ pour lesquels vous pouvez accomplir des quêtes afin de gagner des bonus supplémentaires. Que vous livriez certains objets, que vous combattiez des ennemis spécifiques ou que vous trouviez un type qui continue de se perdre dans le château, c'est plutôt satisfaisant d'aider ces gens. La mécanique alimentaire est un autre système intéressant qui vous permet de trouver, de cuisiner et de manger des aliments. Vous obtenez une amélioration permanente des statistiques la première fois que vous consommez un aliment unique. Il est donc très gratifiant d'essayer de tous les collecter. Enfin, il existe un vaste menu Archives qui répertorie les ennemis, les objets, les fragments et autres. Tenter de le remplir ajoute une tonne de valeur de rejouabilité à un jeu déjà très long.  Avant de conclure, il faut mentionner quelques problèmes rencontrés avec Bloodstained : Rituel of the Night. Fondamentalement, beaucoup de choses n'apparaissent tout simplement pas parfois, ce qui est étrange. Par exemple, les murs de certaines parties du château disparaissent tout simplement à l'occasion et certaines capacités passives cessent parfois de montrer leurs effets, ce qui vous fait penser qu'il n'est pas en vigueur pour une raison quelconque. De plus, le menu de raccourci de chargement n'arrêtait pas de déséquiper notre arme, ce qui était assez irritant. Cela dit, aucun de ces désagréments n'est très important. Deux petits éléments à noter sur la version pour Nintendo Switch : Un compte Nintendo est nécessaire pour démarrer le jeu, alors que c'est Armature Studios le responsable de ce portage un peu grippé sur la console hybride.

VERDICT

-

Bloodstained: Ritual of the Night perpétue la tradition des jeux classiques d'Igavania avec brio. Après quatre années de développement, Koji Igarashi a créé le jeu auquel les fans aspirent depuis Order of Ecclesia. Ritual of the Night n'est pas un jeu parfait, mais c'est un titre qui saura séduire les fans de longue date du genre.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés