Root Letter : Last Answer
Plate-forme : Nintendo Switch - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 30 Août 2019
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Suivez les traces d'Aya Fumino, une correspondante d'école prétendument impliquée dans un meurtre 15 ans plus tôt.

Il était une fois.

Développé par Kadokawa Games, Root Letter est un jeu d'aventure de type visual novel. L'intrigue met en scène un certain Takayuki, 32 ans, qui traverse une période délicate dans sa vie. Alors qu'il rentre voir ses parents dans sa maison d'enfance, il découvre dans son ancienne chambre une dizaine de lettres écrites durant ses années de collège. Il y a près de quinze ans, Takayuki échangeait une correspondance avec une jeune fille nommée Aya Fumino. Par hasard, il découvre une onzième lettre, non cachetée, dans laquelle Aya confesse avoir assassinée quelqu'un et qu'elle ne peut plus continuer à lui écrire. Intrigué par cet histoire, Takayuki décide de partir pour la petite ville de Matsue, dans la préfecture de Shimane, un lieu regorgeant d'histoire et de paysages pittoresques. Sur place, le héros découvre que la maison d'Aya a brûlé quinze ans plus tôt et que la jeune femme est aujourd'hui introuvable. La campagne présente dix chapitres plutôt bien écrits, et une enquête qui prendra parfois d'étonnantes tournures. En fonction de vos actions, l'intrigue évoluera différemment et on compte même cinq épilogues alternatifs.

Root Letter s'appuie sur un gameplay assez simple, sept commandes différents seront utilisées. "Move" vous propulse sur une carte qui gère les déplacements, "Ask" permet de poser des questions aux personnages qui croiseront votre route (plusieurs choix sont souvent possibles), "Check" sert à observer les différents décors avec le stick gauche (la loupe changera de couleur à proximité d'un élément important) tandis que le stick droite permet de zoomer, "Inventory" ouvre l'inventaire, "Think" constitue une sorte d'aide et résume également les derniers événements, "Guidebook" affiche un petit guide de la ville de Matsue et enfin "Smartphone" constitue l'interface pour sauvegarder sa partie. Parfois, des interrogatoires seront également de la partie, via le "Mode Max". Cela ressemble aux verrous-psychés de Phoenix Wright mais en nettement simplifié. Il faudra choisir le bon argument avant d'attaquer un témoin, sous peine de rendre la conversation très hostile.

Quid des nouveautés ?

Visual novel oblige, Root Letter affiche une ossature très classique. Il n'en demeure pas moins que les graphismes sont très jolis, les différents décors semblant être issus d'un film d'animation. Les environnements sont d'ailleurs particulièrement réaliste, puisque la ville de Matsue est un lieu bien réel. L'illustrateur Minoshibo Taro (Love Plus) a signé le character design des personnages et l'aspect est un peu moins tourné adolescent qu'à l'accoutumée. La musique est quant à elle orchestrée par Takashi Mitta (Cross Treasures) et les différents thèmes s'en sortent avec les honneurs. Le scénario de Dario Fuji conserve sa part d'ombre, il est juste dommage que les textes soient intégralement en anglais (les doublages sont en japonais). Le héros n'est pas doublé, mais Aya a quant à elle la voix de l'actrice Norika (Ranma). La durée de vie est potentiellement très longue si vous accrochez à ce genre de productions nippones. Les différentes fins apportent un nouveau éclairage sur l'intrigue, mais il n'y a pas une conclusion plus importante (ou plus vraie) que les autres. La première partie demandera environ dix heures de jeu, une moyenne très honorable, et cette nouvelle édition comporte des épilogues supplémentaires qui concluent l'histoire d'Aya Fumino. Petit écueil à noter, le jeu n'est aucunement compatible avec l'écran tactile de la Switch alors que ce type de contrôle sied pourtant très bien aux visual novel.

Root Letter : Last Answer est essentiellement le même jeu que l'épisode original sauf qu'il incorpore un mode "live action". Autrement dit, les cinématiques en animé ont été remplacées par des séquences "réelles" avec de véritables acteurs, tandis que les charmantes illustrations des décors ont laissé place à des photographies de Shimane. Il est intéressant de noter que vous pouvez revenir au style artistique original de Root Letter à tout moment, et par curiosité, il est intéressant de voir comment les artistes ont interprété Shimane à travers leurs œuvres d'art originales et idéalisé la ville. Le jeu original est toujours là, intact et aussi facilement recommandable que jamais. Alors que les photos des environnements sont belles et réalisées avec professionnalisme, soudainement, Root Letter n’est plus une vision romantique de Shimane, mais une interprétation de Shimane que l'on peut mieux vivre en y allant vous-même. La même chose vaut pour les personnages. Les développeurs ont eu la chance de trouver un casting qui correspond au moule établi par Root Letter : Last Letter, mais, une fois de plus, le réel n'est pas parfait. C'est particulièrement vrai lorsque le concept global du jeu est basé sur la nostalgie et la poursuite des souvenirs flous de la jeunesse. La conception des personnages de dessins animés hyper-réalistes a parfaitement capturé cette esthétique et cette ambiance.

VERDICT

-

Root Letter est un visual novel affichant une très belle qualité d'écriture, une réalisation efficace (parfois un peu contemplative) et une enquête assez soignée. Last Answer fait bien les choses, en ce sens qu'il préserve l'original pour les personnes qui apprécient le talent artistique de l'abstraction, mais tout le travail qui a été consacré au "remaster" semble superficiel et donc inutile, puisqu'il n'y avait rien de mal dans la direction artistique de type animé de l'original. De plus, abandonner le romantisme au réalisme signifie que le jeu perd une partie de sa puissance et de son utilité en tant qu'œuvre d’art. Root Letter est toujours une histoire magnifique, racontée à merveille, il est donc conseillé de désactiver le mode photoréalisme et de profiter de chaque seconde de la vision animée vibrante.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés