Terraria
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 27 Juin 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Terraria accueille un portage tardif sur Nintendo Switch. Avec succès ?

Retour au front.

Lancé en mai 2011 sur PC, Terraria a déjà connu une grande vague d'adaptation sur consoles. Sur Nintendo Switch, c'est le studio Pipeworks qui est responsable du portage s'appuyant sur la mise à jour 1.3 du jeu. Proposée à 29,99€ sur l'eShop et plus tard sur cartouche, cette version nous permet de visiter des environnements générés aléatoirement par l'ordinateur. Dans l'aire de jeu, vous devrez creuser toujours plus loin pour collecter de nombreuses ressources (accessoires, argent, minerais), survivre à des événements divers et variés (chute de météores, arrivée du Père Noël), explorer un monde toujours plus grand, et construire des centaines d'objets (des armes pour se défendre, mais aussi une maison et pourquoi pas un château). Les bâtiments accueilleront rapidement de nombreux gens qui vendront leurs services pour vous aider dans votre voyage (marchand, infirmière, etc). Les monstres sont incroyablement variés (plus de trois cents), et il n'est pas rare de tomber sur un boss (une vingtaine). Heureusement, l'arsenal de départ comporte des haches de combat, une épée, un arc, des shurikens, des fusils ou encore des boomerangs, et de nombreux bonus apporteront des pouvoirs supplémentaires à votre personnage (notamment le double saut).

Les environnements se montrent davantage variés que dans un Minecraft. Votre aventure vous mène sous terre donc, mais dans les airs et parfois sous l'eau. Naturellement, les destinations s'avèrent plus ou moins dangereuses, et en cas d'avarie votre matériel restera là où le personnage a succombé, obligeant souvent à faire un long détour depuis le dernier point de contrôle. Le personnage est customisable d'emblée, et comporte un large panel d'améliorations. En ligne, on retrouve du coopératif sympathique, mais les combats restent toujours aussi confus. Cependant, cette mouture Switch ne comporte étrangement pas de multijoueurs local, alors que la présence de deux Joy-Cons rendait pourtant l'exercice facile. Les développeurs promettent cependant qu'une mise à jour apportera dans le futur cette option.

Une réalisation à la hauteur ?

Le principal écueil des versions consoles de Terraria venait d'une maniabilité parfois un peu hésitante, malgré les différents systèmes de ciblages, rendant les interactions difficiles avec les divers éléments du décor. Sur Nintendo Switch, le confort est déjà plus pertinent, le jeu étant compatible avec l'écran tactile pour offrir une construction plus simple des structures et des combats ennemis, alors que la police de texte aurait gagné à être élargie. En mode portable, l'écran sert à afficher les différents modes (zoom pour construire/miner, craft) et raccourcis (sac à dos, objets principaux). Le curseur d'attaque est orienté par le stick analogique gauche, et lorsque l'on tient un outil, un autre curseur s'affiche par défaut sur les blocs de fort intérêt. Il est également possible d'opter pour le Joy-Con ou le Switch Pro Controller pour ceux qui le préfèrent.

D'un point de vue technique, l'ensemble s'avère relativement efficace, et n'a rien à envier aux moutures PS4 et Xbox One. Les combats manquent un peu d'intensité, et il est difficile d'affronter plusieurs ennemis simultanément tant le maniement des armes est rigide. Heureusement, le contenu de Terraria lui n'a pas été altéré depuis la mouture d'origine sur PC, et de nombreuses mises à jour sont incluses d'office, notamment le nouveau mode Expert et la réfonte de l'artisanat.  Cependant, la version Switch est équivalente à la mouture 1.3.0.7 du PC (1.31 sur PS4 et Xbox One), ce qui lui assure un retard de trois ans cependant par rapport à la version Windows ! Côté son enfin, les compositions sont plutôt efficaces et les bruitages corrects.

VERDICT

-

Une adaptation de Terraria qui ne bouleverse pas la formule établie sur PC. Exhaustif et plutôt bien réalisé, le jeu affiche une ergonomie plutôt cohérente grâce à l'écran tactile et  constitue une alternative à Minecraft appréciable, privilégiant l'action au côté créatif. L'écran tactile reste le meilleur choix pour découvrir cette pépite sur consoles, tant l'ergonomie est supérieure aux sticks analogiques.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés