The Flame in the Flood
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 27 Avril 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

The Flame in the Flood est un jeu de survie où une jeune fille et son chien voyagent à pied et sur un radeau au fil d'une rivière ...

Un jeu de survie aux accents rogue.

The Flame in The Flood est un jeu de survie pour la Nintendo Switch créé par The Molasses Flood et publié par Curve Digital. Dans The Flame in The Flood, votre objectif principal est la survie. Bien sûr, il existe d'autres jeux de ce genre, mais ce qui fait l'originalité de cette production, c'est qu'on ne se contente pas de se promener et de découvrir le monde. Il faut traverser une rivière avec un radeau fait maison pour se rendre à l'endroit suivant. Le courant dans cette rivière est fort, il n'est donc pas toujours facile d'éviter toutes les maisons, le bois flottant, les voitures et les îles. Vous commencez dans une sorte de camping, le Camp Pinewood, près d'une cabane en rondins avec un feu de camp. Votre chien, Esope, vient de prendre un sac sur un squelette et vous l'a apporté. Il y a une radio là-dedans et c'est votre première cible, trouvez un signal. Sur le terrain où vous commencez, il n'y a pas grand-chose à trouver, mais vous faites bientôt votre premier voyage avec votre radeau, qui heureusement vous attend déjà. Vous commencez donc au milieu de la vie du personnage, elle a survécu pendant un certain temps, a un chien et apparemment un radeau et un SOS écrit sur le toit de la cabane en rondins où vous la trouvez. Vous n'obtenez pas d'autres informations sur ce qui s'est passé et sur les raisons de l'inondation, vous pouvez donc remplir vous-même ces informations, sur le réchauffement climatique, etc. Il n'y a pas vraiment de tutoriel dans ce jeu non plus. Il existe quelques tableaux où vous pouvez trouver des informations, mais en fait, il s'agit de découvrir au fur et à mesure ce qui se passe. Après quelques collisions et un radeau à moitié cassé, vous découvrirez qu'il y a des destinations où l'on peut s'amarrer qui sont indiquées par une boule orange et la distance en dessous. En fait, votre première tentative de survie est le tutoriel et la fois suivante, vous serez seul.

Bien sûr, vous avez tout de suite votre inventaire complet, mais vous pouvez transférer des choses à Esope ou à votre radeau. Esope vous suit partout pour que vous puissiez toujours faire ce transfert, mais vous ne pouvez aller à votre radeau que sur la jetée elle-même, donc vous devez penser à ce que vous mettez dans quel stockage. Une attelle pour les os cassés n'est pas très pratique à placer dans votre radeau si vous pouvez être attaqué juste comme ça. De cette façon, vous pouvez gérer l'inventaire beaucoup mieux et vous devez aussi faire en sorte qu'il y ait toujours de la place pour cela. Esope vous aide également en vous indiquant où vous pouvez trouver quelque chose. La moitié du temps, il fait nuit et même si vous avez une sorte de torche, vous ne voyez pas toujours tout aussi bien, surtout quand il pleut, à travers les arbres qui vous gênent. Esope continue alors d'aboyer jusqu'à ce que vous fassiez ce qu'il veut. Vous avez le mode Campagne avec deux niveaux de difficulté et vous avez le mode Jour sans fin. Les deux niveaux de difficulté de la campagne sont : Traveler qui est recommandé pour les nouveaux joueurs, vous avez plus de points ici où vous pouvez aller et vous y trouverez également plus de fournitures. La deuxième option est la Survivalist, ici, vous manquez de provisions plus rapidement, vous aurez donc faim et soif à nouveau plus tôt, en plus d'avoir la permadeath et moins d'éléments en votre possession. Quelque soit votre partie, le début est le même à chaque fois, vous pouvez sauter le film d'introduction. Une fois que vous êtes sur votre radeau, c'est juste un peu différent à chaque fois après cela. Bien sûr, les modes se ressemblent, mais on trouve des fournitures différentes et on rencontre aussi d'autres animaux. Vous avez dix zones que vous pouvez traverser, vous devez donc survivre assez longtemps pour y arriver. Cela ne vous facilite pas la tâche, vous devez donc vous assurer que vous buvez et mangez suffisamment, améliorez vos vêtements et dormez également.

Une progression pas évidente.

Ensuite, l'environnement est très hostile à votre encontre : Quand il pleut vous devez vous abriter sinon le personnage sera très malheureux, en plus parfois vous ne trouverez de la nourriture qu'avec des parasites, donc ça vous rend malade et vous avez du sumac vénéneux, des fourmis rouges, des loups, des ours, des sangliers, assez de facteurs qui vous mettent la pression ou qui essaient de vous tuer. Vous pouvez combattre certaines choses avec l'Aloe Vera, mais vous devez la découvrir. À un moment donné, vous pouvez fabriquer des armes et poser des pièges pour attraper des lapins à manger, par exemple, mais vous pouvez aussi chasser le sanglier ou le loup. De plus, il faut chercher partout, dans les caisses, dans les voitures et dans les cabanes pour trouver des provisions. Il y a aussi beaucoup de choses qui poussent autour de vous que vous pouvez cueillir, tout n'est pas aussi utile, mais vous pouvez les jeter. Si vous trouvez quelque chose, vous obtenez souvent une recette ou un schéma pour pouvoir en faire quelque chose et ainsi vous allez de plus en plus loin. Si vous survivez assez longtemps, vous pouvez même rencontrer d'autres personnes. The Flame in the Flood offre également une bande son originale, composée par le musicien de country-rock alternative Chuck Ragan, avec The Camaraderie, The Fearless Kin et d'autres invités spéciaux. Le portage sur Switch s'en sort avec les honneurs, et la version physique publiée par Super Rare Games (limitée à 5000 exemplaires) comporte le jeu sur cartouche, un autocollant collector et trois cartes à collectionner.

VERDICT

-

The Flame in The Flood est un très bon jeu qui a vraiment son originalité. Le déluge est un ajout amusant et ce n'est pas toujours facile, donc vous ne savez jamais exactement où vous allez finir. Naviguer à contre-courant est impossible, on ne peut donc littéralement qu'avancer. Ce n'est pas un jeu auquel on va jouer pendant un certain temps, parce qu'en fait on continue à jouer jusqu'à ce qu'on meure et puis on remarque le temps qui s'est écoulé, mais c'est vraiment un jeu qu'il faut terminer au moins une fois.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés