The Legend of Zelda : Breath of the Wild
Plate-forme : Wii U - Nintendo Switch
Date de sortie : 03 Mars 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9.5/10

Oubliez tout ce que vous savez sur les jeux The Legend of Zelda. Plongez dans un monde de découverte, d'exploration et d'aventure dans Breath of the Wild.

Le souffle du vent.

A la fois chant du cygne de la Wii U et fer de lance de la Nintendo Switch, ce nouvel épisode de la série The Legend of Zelda revoit considérablement sa formule. Après un sommeil d'un siècle, Link se réveille dans un monde désolé, amnésique, et piégé sur un gigantesque plateau qu'il ne peut quitter. Ayant en sa possession une étrange tablette Sheikah, Link sort de sa caverne et un court prologue d'environ deux heures vous permettra de découvrir les évolutions du concept, à travers la quête de quatre trésors d'envergure qui déboucheront sur la collecte du Paravoile, un objet qui permet de planer et d'enfin quitter votre prison. La tablette Sheikah vous donnera accès rapidement à différents pouvoirs tels que les bombes (deux modèles différents), une fonction pour déplacer des objets métalliques, un autre pour figer des items ou des ennemis dans le temps, et enfin la possibilité de créer des blocs de glace pour se déplacer sur l'eau. Vous pourrez aller où vous le souhaitez sur la gigantesque carte du monde, les sanctuaires peuvent désormais être parcourus dans n'importe quel ordre. Les sanctuaires sont principalement des sources d'énigmes qui portent à la réflexion et demandent d'utiliser les pouvoirs de la tablette Sheikah. Ils sont plus courts que les donjons d'autrefois, mais autrement plus nombreux (plus d'une centaine) et regorgent de récompenses, qui permettront d'améliorer votre vie ou d'augmenter votre endurance.

Mieux, chaque sanctuaire fait office de point de téléportation sur la carte, ce qui permet de développer un moyen de déplacement beaucoup plus rapide que le cheval ou l'escalade. Toutefois, pour disposer d'une carte du monde complète, il faudra restaurer les tours d'observations présentes un peu partout au sein d'Hyrule. La carte du monde fait 360 km², soit 1,5 fois plus grande que celle de Skyrim. Désormais, il faut composer avec les effets météorologiques (la pluie éteindra les feux de camp et rendra les parois glissantes, l'orage pourra provoquer des perturbations sur vos objets métalliques, jusqu'à électrocuter Link). Le cycle jour/nuit est également géré, et souvent une Lune rouge se déclenche, synonyme de nuit où les ennemis sont beaucoup plus nombreux. Il y a cependant plusieurs façons d'approcher les adversaires, notamment lorsqu'ils sont en groupe. Parfois, faire tomber un rocher, abattre un arbre ou lancer une flèche dans un tonneau explosif, seront de meilleures stratégies que de foncer dans le tas.

Un concept qui évolue.

Au long de votre odyssée, vous combattrez des foules d'ennemis, vous chasserez du gibier et rassemblerez des ingrédients nécessaires pour vous nourrir et créer des potions magiques. Chaque arme et pièce d'armure a maintenant un chiffre représentant sa force et certains éléments de vêtements pourront vous offrir des capacités uniques pour Link, dont une meilleure résistance au froid, une vitesse d'escalade plus élevée, un renforcement face à la chaleur extrême ou bien encore de passer inaperçu face aux ennemis. La santé de Link ne se régénère plus avec des cœurs, mais tout simplement en mangeant. Les ingrédients récoltés peuvent servir à concocter des recettes rendant leurs propriétés plus prononcées ou bien à donner à Link une meilleure attaque, défense, endurance, etc. Link devra fréquemment cuisiner en se servant des réchauds présents à de nombreux endroits sur la carte, mais aussi faire évoluer son inventaire. Là aussi c'est un changement de taille, les armes ainsi que les boucliers se cassent très rapidement, obligeant à modifier fréquemment son attirail. Même l'épée ultime n'est pas invulnérable et demandera un délai de 10 minutes pour retrouver son pouvoir.

En raison de son immensité, se rappeler du nom de tous les endroits où l'on peut aller est impossible. Il est possible de marquer sa destination via la carte, mais aussi de retrouver un journal listant les quêtes confiées par les nombreux personnages secondaires. Breath of the Wild contient un nombre effarant d'activités et de casse-tête à compléter. Bien sur, il y a de nombreux passages sans aucune activité ni même âmes qui vivent, ce qui nous fera profiter de la beauté du panorama. Plusieurs relais sont présents,  ils permettent de faire quelques emplettes, de dormir ou se préparer à manger, de prendre un cheval (si toutefois vous en avez enregistrer un), et un sanctuaire est toujours présent à proximité pour y retourner plus rapidement. Notons que des statues sont visibles dans la plupart des villages et permettent d'échanger quatre médaillons contre un cœur complet de vie supplémentaire ou bien de renforcer son endurance (et ainsi courir plus longtemps, voler plus loin, ou encore escalader beaucoup plus haut).

Une réalisation fantastique.

The Legend of Zelda: Breath of the Wild  est une réussite d'un point de vue technique. C'est même un sacré tour de force de faire parvenir à afficher un aussi grand monde sur la vieillissante Wii U (le jeu tourne en 720p=. Le jeu reste toujours très lisible malgré le nombre d'éléments parfois assez conséquent à l'écran. De plus, tous les environnements bénéficient d'une thématique particulière et d'un climat particulier.  L'esthétisme du jeu est sublime, merci le cel shading, le monde pour le moins vivant et les textures font plaisir à voir. L'animation gagne également en confort avec des mouvements beaucoup plus coulés que dans le récent Twilight Princess HD, et une bonne fluidité d'ensemble à 30 fps. On n'échappera pas à quelques ralentissements, mais rien de trop méchant surtout qu'une mise à jour améliore déjà l'ensemble. Les commandes du jeu ont été repensées pour permettre une prise en main identique sur Wii U et Switch. Il est ainsi possible de guider Link avec le stick analogique gauche et de déplacer la caméra avec celui de droite, d'accéder à son inventaire d'armes avec la croix directionnelle, et pour la première dans un Zelda, de pouvoir sauter manuellement. Le capteur gyroscopique intégré permet de viser avec son arme (arc, boomerang, etc). On retrouve également une interface améliorée et plus intuitive, mais notez qu'il est toutefois possible de jouer avec un Wii U Pro Controller. Les affrontements sont d'ailleurs plus techniques qu'auparavant.

La bande son du jeu n'est pas signée Koji Kondo cette fois, mais Manaka Kataoka qui a précédemment travaillé sur Animal Crossing (DS et 3DS) ainsi que The Legend of Zelda : Spirit Tracks (DS). On retrouve ainsi des compositions totalement inédites dans la série, et d'une grande qualité épique. Pour la première fois dans la saga, le jeu intègre des doublages parlés en français pour les personnages principaux, à l'exception de Link. Quant à la durée de vie, elle promet une bonne quarantaine d'heures pour conclure la quête principale, et près du quintuple en réalisant les objectifs secondaires. Parmi eux, on trouve notamment la quête des souvenirs qui permet de débloquer l'accès à la véritable fin du jeu. Oh bien sur, il est possible d'aller affronter Ganon dès le plateau du prélude terminé, mais la mission promet d'être impossible. Bien sur, il est également permis de jouer directement sur la mablette en mode OffTV Play.

VERDICT

-

The Legend of Zelda : Breath of the Wild est une expérience unique et probablement l'un des meilleurs jeux d'aventure paru au cours de ces dernières années. Un voyage fantastique qui assure le dépaysement pendant près de 200H ! Les quêtes annexes sont nombreuses, et la réalisation technique est un bijou d'esthétisme. Un ultime jeu Nintendo sur Wii U qui en est aussi le plus abouti.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés