Metroid : Other M
Plate-forme : Wii U - Wii
Date de sortie : 31 Mars 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Metroid :  Other M arrive à son tour sur la Virtual Console de la Wii U.

Metroid change de cap.

Pour le retour de la belle Samus Aran, Nintendo a décidé de confier le développement du jeu à la Team Ninja, à qui l'on doit notamment Ninja Gaiden et Dead or Alive. Cet épisode débute peu de temps après les évènements décrits dans Super Metroid (1994, Super Nintendo) et une longue introduction est chargée de nous résumer l'histoire. Encore plongée dans ses souvenirs, la chasseuse de primes reçoit un appel de détresse de la mystérieuse Station-Bouteille, un immense complexe scientifique où se sont déroulés des expériences pour le moins répréhensibles. Sur place, Samus retrouvera les soldats d'élite de la Fédération galactique, dirigée par Adam Malkovitch, son ancien mentor, avec qui elle entretient aujourd'hui des relations conflictuelles.

Metroid : Other M permettra d'ailleurs d'éclairer certains passages du volet Fusion (2002, Game Boy Advance), et de découvrir pourquoi Samus avait du mal à répondre aux ordres d'Adam dans ce dernier. Ce sera l'occasion d'apercevoir de multiples cinématiques, où Samus Aran semble plus fragile que jamais. Car si dans Metroid Prime, votre équipement était défaillant en début de partie, dans Other M, il est bel et bien présent, mais vous n'avez pas le droit de vous servir de tout votre armement.

Un huis clos galactique ?

L'essentiel du jeu se déroule sur un immense vaisseau intergalactique de la Fédération. Il regorge d'un large éventail de lieux et de décors, qui possèdent tous leur flore, leur faune et leurs ennemis spécifiques.  La Biosphère est une énorme serre qui abrite une jungle luxuriante, des cascades, des pluies diluviennes et une foule de créatures et de plantes tropicales (et agressives). La Cryosphère, en revanche, est un lieu glacial et enneigé, où les températures sont tellement basses que les entrées sont souvent barrées par de la glace. Plus pittoresque, la Pyrosphère regorge de volcans et de coulées de lave. La température y est parfois tellement élevée que Samus perd des points de vie si elle n'a pas pris soin de revêtir son Combinaison Varia.

Sur le plan du concept, Metroid : Other M n'a plus rien à voir avec la trilogie Prime. En effet, le jeu ne requiert que l'utilisation de la Wiimote, à l'instar de New Super Mario Bros Wii. La croix directionnelle sert ainsi à guider le personnage,  la touche A permet d'activer (ou de désactiver) la morphosphère (pour se rouler en boule), le bouton 1 à tirer, poser une bombe, ou encore utiliser un rayon, tandis que le 2 permettra de sauter. La simplicité même. Petite subtilité cependant,  si vous pointer la télécommande Wii vers l'écran, le jeu passera en vue à la première personne. Vous ne pourrez plus bouger, mais vous pourrez viser les ennemis plus facilement en appuyant sur la gâchette B, A permettant alors de tirer un missile. A noter qu'en chargeant votre tir, vous pourrez également regagner de l'énergie et des munitions. Il sera par ailleurs possible de scanner les décors, comme dans les précédents opus. Par contre, vous n'aurez plus loisir de changer d'arme. Bien sur, votre force sera plus grande au fil de l'aventure, mais les armes secondaires (rayon de glace, à dispersion, à ondes, plasma, etc) viendront se combiner à l'arme principale. Quant au grappin, il répondra présent suivant le contexte du niveau, idem pour les supers missiles.  Notons l'apparition d'une esquive, exploitable dans les vues du jeu. En représentation 2D, il suffira de presser la croix avant que l'ennemi ne vous touche, en vue FPS, il faudra déplacer le pointeur à l'extérieur de l'écran (utile contre certains boss). Une fois l'ennemi à terre, vous pourrez lui assener le Coup de Grâce. La touche Team Ninja en somme.

Une réalisation à la hauteur.

Metroid Other M propose une réalisation chatoyante, avec des environnements du plus bel effet et des textures très détaillées pour un jeu Wii.  Sur un téléviseur HD, on pourra certainement trouver à redire, notamment au niveau de l'aliasing, mais globalement le character design et l'empreinte général de Metroid suffit pour faire son effet La musique apparaît très soignée, et le jeu est assez long à finir, comptez environ douze heures, voire davantage si vous souhaitez débloquer toutes les habiletés de Samus. Quelques passages s'annoncent également assez retors, non pas que les ennemis soient difficiles à vaincre, mais certains puzzles demandent énormément de réflexion. Le début du jeu demeure assez éprouvant, et il faudra vite retrouver ses réflexes, sous peine d'assister à une fin de partie précipitée. Mais les bornes de sauvegardes sont cette fois très nombreuses. Wii U oblige, il est possible de jouer en OffTV Play avec e GamePad, mais cela n'est pas très pratique, puisque le titre requiert obligatoirement l'usage d'une Wiimote.

Le doublage américain n'est pas vraiment captivant, et la voix de Samus manque de relief. Autant dire, que l'on ne risque pas de s'aventurer dans le Mode Cinéma, permettant de revisionner les cinématiques du jeu une fois l'aventure terminée. A signaler qu'après les crédits du générique du fin, une petite surprise vous attend ...

VERDICT

-

Habile mélange d'action et d'exploration, Metroid : Other M nous livre une copie très soignée. Sans nul doute, l'un des titres "gamers" les plus aboutis de la Wii. Ce changement d'approche apporte une véritable bouffée d'air frais aux aventures de Samus Aran. Bien évidemment, ce portage sur Wii U s'avère totalement identique à l'original.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés