Sea of Thieves
Plate-forme : Xbox One - PC
Date de sortie : 20 Mars 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Soyez le pirate que vous avez toujours rêvé d’être : Avec un pistolet et un verre à la main, la liberté d’une vie de pirate vous attend ...

Perdu en mer.

Développé par Rare, Strong of Thieves marque le retour du studio britannique sur une grosse production, après avoir œuvré sur des titres Kinect pendant une décennie (et la compilation Rare Replay). Il n'y a pas vraiment d'intrigue puisque vous évoluez dans un monde ouvert de type bac à sable, jouable de 1 à 4 joueurs simultanément (selon le bateau utilisé) qui vous permet de devenir le pirate de vos rêves dans un univers bourré de dangers et de découvertes. Les navires à l'horizon sont remplis de vrais joueurs susceptibles de devenir des amis ou des ennemis, mais l'univers n'est pas persistant. Une fois déconnecté, vous conserverez uniquement l'argent accumulé lors des quêtes ainsi que ce que vous aurez acheté avec cet argent. Il faut signaler qu'il n'y a pas d'expérience pour les joueurs ni même d'évolution des personnages (exceptées cosmétiques), des armes ou des bateaux. D'aucuns auront l'impression de faire un bond dans le temps dix ans en arrière, mais l'approche "grand public" de Sea of Thieves semble assumé, il est vrai que Rare n'a plus produit un jeu hardcore depuis plus d'une décennie. Par conséquent, les affrontements se font de manière très directe. Quand vous croiserez d'autres pirates, il est possible de parlementer pacifiquement ou bien de se lancer à l'abordage sur leur embarcation (ils peuvent en faire de même). Les sabres s'entrechoquent et les tromblons retentissent entre deux craquements intempestifs du bateau. Il est aussi possible de rechercher des trésors sur des petites îles, de se lancer dans une bonne vieille bataille navale ou bien encore de repérer votre précieux galion. La coopération est au centre du gameplay tant il y a de choses à faire à bord (régler la voilure, jeter l'ancre, barrer le gouvernail, etc) et le jeu offre une grande liberté dans l'exécution des parties. L'appel du large se fait sentir et trois styles de quêtes sont possibles.

Comme mentionné plus haut, la chasse au trésor vous demande de retrouver l'île désignée par une croix sur la carte qui vous est assignée. Ensuite, il faudra compter vos pas et trouver des indices pour mettre la main sur le précieux coffre. Cependant, il peut arriver que le trésor soit assorti d'une variété de malédictions pouvant faire sombrer un navire ou faire valser son nouveau propriétaire par-dessus bord. La chasse aux personnages non joueurs requiert pour sa part d'éliminer les squelettes qui se terrent sur plusieurs îles. Il faudra éliminer plusieurs vagues avant d'affronter le Capitaine. Enfin, les quêtes liées à la guilde marchande demande de trouver des marchandises et de les ramener à bon bord. Là encore, il est nécessaire d'explorer le monde, mais il est presque vital d'avoir des cages à animaux dans son inventaire sous peine de ne jamais finir sa mission. Sea of Thieves comporte également du PvP classique (joueur contre joueur), des raids (les joueurs débarquent sur une île et éliminent des ennemis pour remporter de l'argent avant de s'entretuer pour s'accaparer tout le magot), des événements aléatoires (il s'agit d'épaves engloutis qu'il faudra visiter), mais également des attaques du Kraken (montre marin). Comme votre avatar n'évolue pas, la moindre partie pourra se terminer par un game over précipité.

Techniquement à la hauteur ?

Sea of Thieves affiche un visuel très réussi. Les personnages affichent un style cartoon appréciable, les îles sont souvent magnifiques, bourrées de secrets et de dangers exaltants, les effets de lumières sont magnifiques, les conditions météo sont brillamment gérées et le monde incroyablement vaste. Sur Xbox One X, on profitera naturellement d'une compatibilité 4K et de textures améliorés (le jeu pèse 10 Go de plus que sur la Xbox One standard). Votre avatar est personnalisable de la tête aux pieds, mais cela aura uniquement un effet cosmétique. Le jeu se déroule à la première personne, la jouabilité se veut facile d'accès mais les roues d'options demandent un temps d'adaptation. Vous trouverez dans votre inventaire, une boussole, une longue-vue, des instruments de musique (pour assurer le show), du rhum (des femmes et de la bière ? ah non), mais aussi une arme (sans réticule de visée). Les musiques sont également un pur régal et les bruitages sauront vous avertir d'un potentiel problème. Entre le plancher qui craque, le cliquetis du gouvernail, le boulet de canon qui atteint sa cible, le sound design est tout bonnement parfait.

En revanche, Sea of Thieves est clairement pensé pour être parcouru en coopération. Seul, vous risquez de vous ennuyez très rapidement, surtout que les manœuvres sont très nombreuses à faire du bateau. Les modes de jeux manquent également de diversité pour le moment, mais Rare promet du contenu gratuit tous les trois mois. En outre, l'intelligence artificielle ne gère aucun bateau, ce qui sous-entend que la moindre embarcation que vous croiserez contiendra des joueurs prêts à en découdre. Et c'est déjà le cas sur le Xbox Live, la plupart de la communauté lance l'assaut, transformant les parties en véritable pugilat. Si Sea of Thieves vous fait douter de son intérêt sur le long terme, sachez que le jeu est disponible sur le GamePass, de quoi essayer le titre tranquillement pendant un mois.

VERDICT

-

Sea of Thieves est un jeu indéniablement divertissant, bien réalisé et bourré d'humour. Seul, l'expérience apparaît très frustrante, mais entre amis, elle réserve d'incroyables parties sur la Toile. En revanche, passé quelques heures de jeux, une certaine redondance des tâches commence à se mettre en place, sachant que les personnages ne gagneront aucune expérience au cours de l'aventure. L'exploration contemplative ne fera pas que des heureux et il faut espérer que Rare muscle un peu son jeu dans les mois à venir.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés