La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 10 Octobre 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Affrontez la pleine puissance du Seigneur des Ténèbres Sauron et de ses Nazgûl dans cette nouvelle histoire de la Terre du Milieu.

Il était une fois.

L'histoire contée dans La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre est située entre les événements de la saga Le Hobbit et ceux de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. Si vous n'aviez pas parcouru le premier opus, sachez que vous incarnez Talion, un rôdeur du Gondor posté à la Porte Noire, assassiné ainsi que toute sa famille le soir même du retour de Sauron au Mordor. Ressuscité d'entre les morts et lié mystérieusement à un spectre nommé Celebrimbor qui erre entre deux mondes et qui fut autrefois détenteur d'un anneau. Talion se lance dans sa quête de vengeance tout en cherchant à comprendre pourquoi il ne peut tout simplement pas mourir en paix. Il faudra également lever le voile sur le mystère entourant ce Spectre qui lui impose sa volonté, ainsi que sur l'origine des Anneaux de Pouvoir. Dans cette suite, ces deux allies de circonstance sont parvenus à rejoindre la montagne du Destin et à réunir le nécessaire pour arrêter Sauron et la Main Noire en créant la seule chose pouvant s'opposer à eux, un nouvel anneau de pouvoir. Hélas, La Main Noire est de retour et elle a réuni suffisamment de puissance pour faire reprendre à Sauron sa forme physique. Talion et Celebrimbor décident de créer une armée pour retourner tout le Mordor ... sauf que Arachne entre en scène, la gardienne du col de Cirith Ungol, et dérobe l'anneau, privant Talion de nombreux pouvoirs. L'une des évolutions de cet opus est l'arrivée de forteresses, tenues par des chefs de guerre, qu'il vous sera possible de renverser une fois une armée solide sous vos rangs. Chaque prise de forteresse se terminera par la rencontre avec le chef suprême qui se terre dans la salle du trône.

Le scénario est assez complexe et les joueurs connaissant uniquement l'univers de Tolkien que par le prisme des films de Peter Jackson risquent de se sentir un peu perdu. A l'instar d'un Assassin's Creed, La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre évolue dans un univers ouvert. Afin de mettre un terme aux hostilités, le personnage s'attaquera à l'ennemi et comme le Prince de Perse en son temps, il devra éviter les mécanismes piègeux qui traînent dans les niveaux, se montrer discret pour éviter les gardes, et également résoudre quelques énigmes pour débloquer la route. Il faut donc utiliser son environnement pour progresser dans l'aventure, et on retrouve même une simili vue d'aigle ! La plupart du temps vous devrez trouver une personne et la faire parler, ou bien au contraire, la suivre discrètement. Quelquefois, il faudra par contrer les tuer tout simplement. Mais comme en général un charmant comité d'accueil n'est jamais loin, il faudra vite fuir pour éviter les gardes. Comme la liberté de déplacement est quasi totale, et les environnements plutôt développé il ne devrait pas être compliqué de jouer au jeu du chat et la souris. Cependant comme GTA en son temps, tous les "quartiers" de La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre ne sont pas accessibles d'emblée, et pour pouvoir avancer, il faudra souvent remplir des missions annexes, le moyen de gagner de l'argent et de faire évoluer le personnage. L'ennemi se montrera parfois résistant et il faudra faire des pirouettes tel un Solid Snake remastérisé, pour éviter les coups. Nonobstant, les affrontements sont heureusement possibles, et le gameplay demeure très accessible. Petite particularité du jeu, le système Nemesis, grâce auquel chaque ennemi rencontré est généré de façon à être unique pour chaque joueur, que ce soit au niveau de l'apparence, de la personnalité, des forces ou des faiblesses, ou même des missions spécifiques à des ennemis. Un simple soldat peut maintenant devenir un puissant chef suprême, votre ennemi juré ou bien un allié. Vous pourrez également vous servir des pouvoirs du Spectre pour manipuler et corrompre les ennemis Uruks, et ainsi lever leur propre armée pour tenir tête aux forces de Sauron sur le champ de bataille. L'univers est cohérent et vivant, des rivalités peuvent survenir entre deux capitaines Orcs, et certains peuvent même se faire tuer par la main d'un camarade de sang ou au contraire prendre des initiatives solidaires.

Techniquement en progression.

Là où le titre de Monolith Productions commence à accuser son âge, c'est au niveau de la structure générale qui n'a pas changé depuis l'Ombre du Mordor en 2014. Le graphisme reste en deçà des standards actuels, avec un monde ouvert qui n'en est pas réellement un (mais plutôt un assemblage de zone assez vaste), tandis que les bugs de collisions demeurent assez présents. La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre présente toutefois des environnements toujours très inspirés et on appréciera également le travail de fidélité aux deux trilogies de Peter Jackson, avec des codes esthétiques similaires, et la présence des mêmes acteurs aux doublages. Malgré la grandeur des décors, l'animation demeure globalement assez fluide et le jeu monte en 4K sur Xbox One X mais reste bloqué à 30fps. La prise en main ne souffre d'aucun défaut, et les différentes armes à collecter ainsi que les compétences spéciales, renforcent le gameplay. Le système de combat reprend également quelques mécaniques de la série Batman Arkham. Reste que le titre se montre un peu répétitif, car l'évolution de votre personnage vous poussent à répéter un peu trop souvent les mêmes actions.

Guidé par un challenge parfois assez délicat (plusieurs passages sont en temps limité), La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre affiche une durée de vie d'environ vingt heures de jeu, sans compter que les quêtes annexes sont nombreuses. Cet opus inclut également une partie multijoueurs, où deux participants peuvent concourir sur des missions de Vendetta qui apparaissent sur la carte non l'un d'une position où un joueur est tombé au combat. Votre objectif sera donc de la venger. Quant aux forteresses, elles peuvent être partagées sur la Toile, au risque de se faire prendre d'assaut. Au point de vue sonore enfin, vous retrouvez des thèmes très agréables lors de la partie. Les bruitages sont quand à eux convaincants à l'exception de certains qui sonnent creux. Le doublage en Français reste de qualité (tout comme les sous-titres).

VERDICT

-

La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre s'avère dans la continuité de son prédécesseur. Ce titre d'action/infiltration/plate-forme affiche une carte beaucoup plus étendue, un arbre de compétences davantage fourni, une intrigue intéressante et un système Némésis qui gagne en profondeur. En revanche, le titre de Monolith est également répétitif, sa réalisation technique n'a pas beaucoup évolué en trois ans et la formule a également quelque peu vieillie face aux standards open world actuels.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés