MXGP 3 : The Official Motocross Videogame
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 30 Mai 2017
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6.5/10

MXGP accueille une nouvelle édition sur Xbox One et passe à présent sur l'Unreal Engine 4.

L'épisode du changement ?

Les italiens de Milestone vous proposent de concourir dans les championnats MXGP (anciennement MX1) et MX2, les compétitions officielles de motocross. La FIM (Fédération Internationale du Motocyclisme) a en effet décidé de scinder le championnat en deux il y a une dizaine d'années (le MX2 étant réservé aux jeunes de moins de 23 ans). Nous retrouvons donc l'intégralité des licences officielles, mais celles de l'année 2016 malheureusement, et la possibilité d'utiliser une plaque rouge si vous êtes en tête de la compétition. Après avoir conçu son pilote, le mode Carrière vous propose de débuter au sein du MX2, une compétition qui embarque des motos moins rapides mais davantage maniables que dans la catégorie reine. Vous devrez gravir les échelons jusqu'à devenir un champion incontesté. On retrouve également la possibilité de faire un championnat,  de même que des courses simples, du contre-la-montre, du multijoueurs (à douze en ligne) ou encore le Monster Energy FIM MXON (le motocross des Nations). MXGP 3 propose un certain challenge : Les terrains sont déformables en temps réel, et  l'intelligence artificielle des concurrents est plutôt honnête, n'hésitant pas à vous pousser à la faute. Pourtant terminer premier de la course est la condition sine qua none pour récupérer assez d'argent afin de débloquer la prochaine épreuve, améliorer son style ou acquérir de nouvelles montures. Les pilotes peuvent être personnalisés en changeant leurs casques en devenant membre de différentes écuries, mais également avec une foule d'accessoires (gants, bottes, protège-cou, etc), et les motos pourront être customisées à la fois sur le plan esthétique (guidon, poignet, etc), que matériel (accélération, freinage, maniabilité, vitesse). Les week-ends de courses sont assez similaires à la F1. Vous débuterez par des essais libres, puis par des qualifications.

Le gameplay demeure assez arcade et il est possible d'utiliser la fonctionnalité de flashback pour corriger une erreur de pilotage (neuf autorisées par course). L'inertie est très bien rendue (on sent réellement le poids de la moto), et la gestion des trajectoires est ultra importante. Plus étrangement, il est possible de tourner dans les airs (le réalisme en prend un coup), et la gestion des collisions est encore très perfectible (Rien de trop repoussant cela étant). A noter que la manette change de couleur en fonction du RPM de la moto. La jouabilité s'adapte à tous les publics, le mode Basique ajoute quelques assistances au pilotage tandis que l'option Pro requiert une concentration de tous les instants. Vous pourrez aussi y gérer les freins avant et arrière séparément. En revanche, on pourra regretter un comportement toujours aussi erratique dans les airs, avec une gestion de la physique pas du tout respectée. Techniquement honorable, MXGP 3 ne bouleverse pas la formule établie par son prédécesseur, mais constitue une avancée certaine dans sa catégorie.

Une réalisation plus aboutie ... ou pas.

Graphiquement parlant, MXGP 3 propose des motos assez bien modélisées et fidèles à la réalité. Le jeu tourne à présent sur l'Unreal Engine 4 et la différence visuelle est assez visible par rapport à son prédécesseur. La météo dynamique est particulièrement bien rendue (enfin) et les circuits apparaissent davantage détaillés qu'auparavant. Il y a encore toutefois un monde qui sépare MXGP 3 des jeux de courses actuels sur Xbox One, surtout que le portage du jeu de Milestone sur la console de Microsoft s'est fait dans la douleur. Les textures ne sont pas aussi détaillées que sur PS4, la colorimétrie est différente, le framerate s'avère beaucoup plus hésitant, et les effets de particules ont plié bagages. La représentation des pilotes manque singulièrement de précision, les décors sont assez désertiques mais l’ambiance à elle aussi fait un bond en avant  (cris du public, fumigènes, trompettes en tout genre, etc). L'animation du jeu se montre globalement efficace sur la plupart des tracés (4 posent surtout problème).

Le comportement physique des motocross est assez efficace. La maniabilité du jeu requiert l'utilisation conjointe des deux sticks analogiques et est par conséquent très rapidement accessible. Bon point, il est possible de jouer soi-même avec l'embrayage et de passer les rapports de vitesse.   Manette en main, on ressent vraiment l’effet de vitesse, surtout que les rivaux prennent enfin différentes trajectoires sur la piste, obligeant à se montrer beaucoup plus réactif pour gérer ses amortis (les terrains étant fortement bosselés) Au niveau son, le ronronnement des moteurs est réussi mais la bande originale manque un peu de punch.  Le jeu est assez long à terminer vu la quantité de challenges qu'il embarque, et un mode multijoueurs en ligne à douze répond toujours présent avec des courses et des championnats en ligne, mais pas d'écran splitté malheureusement.  A noter l'introduction de dix modèles de motos deux temps avec leurs propres effets physiques et audio peuvent être utilisés dans tous les modes de jeu. En revanche, la version Xbox One ne propose pas de Season Pass pour les prochains DLC contrairement aux autres supports.

VERDICT

-

MXGP 3 ne bouleverse pas la formule établie par son prédécesseur, mais constitue une avancée certaine dans sa catégorie. La réalisation gagne en précision, le gameplay est un peu plus rapide (mais toujours assez technique), les conditions météo sont enfin gérées, tandis que les modes de jeux apparaissent plutôt variés. Les amateurs du genre apprécieront, même si on pourra reprocher l'utilisation de la licence de l'année passée et non de l'actuelle. Gros bémol en revanche sur la qualité du portage Xbox One, bien en deçà de son homologue PS4, affichant des graphismes très en retrait et un framerate plus hésitant.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés