Dragon's Dogma : Dark Arisen
Plate-forme : Xbox One - PlayStation 4
Date de sortie : 03 Octobre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Dragon's Dogma : Dark Arisen accueille un portage sur la génération actuelle de consoles.

Il était une fois.

Signé Capcom, Dragon's Dogma : Dark Arisen affiche un scénario assez étonnant. En effet, après avoir détruit la moitié de votre village d'un simple souffle, un dragon dérobe votre cœur. Le héros est malgré tout toujours en vie, grâce à un lien psychique avec le dragon. Surprenant n'est-il pas ? Comme à l'accoutumée, le jeu vous propose de créer votre personnage sous toutes les coutures ou presque. Il faudra ensuite choisir l'une des trois classes de base (archer, guerrier, ou mage), puis se lancer dans une longue quête à la recherche de votre organe manquant. Mais vous ne serez pas seul dans votre périple. Les Myrmidons, plus généralement nommés pions, sont des mercenaires bien utiles au combat. Ils ne disposent d'aucune personnalité, et sont justes là pour vos servir. Rapidement, vous pourrez créer votre pion principal de A à Z, qui vous accompagnera durant toute l'aventure. Et comme le personnage principal, cet avatar gagnera de l'expérience au fil des niveaux. Deux autres pions pourront être sollicités, mais seulement de manière temporaire. Il faudra donc régulièrement changer d'équipe, ou bien aller sur le Xbox Live récupérer les pions d'autres joueurs. Ces pions conservent une certaine "mémoire" des quêtes déjà effectués, et pourront s'avérer utiles si vous n'avez déjà pas parcouru certains endroits.Nonobstant, on pourra regretter que les pions ne soient pas accessibles n'importe où, obligeant à se rendre dans un lieu spécial pour les convoquer, puis à passer par un outil de recherche assez obscur pour trouver l'assistance demandée. En outre, si recruter un pion est gratuit s'il dispose d'un niveau similaire (ou en dessous) du héros principal, il faudra dépenser des points pour utiliser un Myrmidon de haut niveau. Notez que si vous laissez un de vos pions à d'autres joueurs, vous bénéficierez de cadeaux supplémentaires. De plus, si votre pion tombe au combat, vous pourrez disposer d'un bonus passif qui augmente vos statistiques si vous avez choisi la classe d'Assassin.

Le système de combat de Dragon's Dogma se montre particulièrement technique. Outre les attaques faibles et fortes, les compétences des personnages ne pourront être utilisés n'importe comment, sachant que la barre d'endurance n'est pas particulièrement longue. Le comportement des pions sur le terrain est assez correct, même s'ils décident parfois d'agir en totale autonomie, ce qui pourrait mettre en danger le héros principal. Rappelons qu'outre le jeu de base, Dragon's Dogma : Dark Arisen comporte du contenu destiné aux joueurs de haut niveau (environ level 50), le Récit de l'Amertume. Il s'agit d'une nouvelle île disponible à partir de Cassardis. Au programme, un environnement pour le moins sombre, où les combats délicats s'enchaînent au gré des minutes. Cette partie occupera une bonne dizaine d'heures supplémentaires, et réserve quelques surprises. Outre les modes Speedrun et Difficile déjà apparus dans des DLC, on pourra aussi voyager beaucoup plus rapidement d'un point à un autre, ce qui n'est pas du luxe.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, Dragon's Dogma : Dark Arisen affiche un graphisme assez honorable, avec un environnement qui a du cachet, et des personnages très dynamiques. Le cycle jour/nuit est très bien géré, mais le jeu ne cache absolument pas ses origines, à savoir être une version remastérisée d'un titre paru sur PS3 et Xbox 360 il y a près de cinq ans. Certes, le jeu grimpe en 1080p et présente une image lissée, mais le clipping demeure très présent et le rendu de certains textures manque de précision. En revanche, l'animation est bien plus fluide qu'auparavant, tournant à 30fps constants (mais 60fps sur PC), ce qui était rarement le cas dans le jeu d'origine qui présentait d'ailleurs un format cinémascope. Le système de combat n'est pas à la portée de tous, et demandera bien de la patience aux habitués des jeux d'action/aventure japonais. Nous sommes davantage proche d'un modèle occidental, genre Skyrim par exemple. La prise en main est assez réussie, mais l'intelligence artificielle manque parfois de cohérence. L'interface est quant à elle d'une rare austérité. Notez que pour utiliser un objet (une potion par exemple), il faudra obligatoirement mettre le jeu en pause, puis aller trouver le bon menu. Côté confort, on a connu plus efficace.

La musique est essentiellement signée Tadayoshi Makino, plus connu pour son travail sur Monster Hunter. L'ensemble est assez agréable, tout comme les bruitages du jeu. En revanche, les doublages américains manquent d'ambiance (heureusement les voix japonaises sont présentes), et la synchronisation labiale est assez aléatoire (il est possible de couper les dialogues cependant). La durée de vie est plutôt convaincante, comptez une bonne soixantaine d'heures pour en voir le bout. Le titre laisse beaucoup de liberté, et vous pourrez vous balader où vous le souhaitez, même si vous n'êtes pas à l'abri de rencontrer un monstre surpuissant. Côté Xbox One X,  Capcom n'a pas annoncé de support particulier pour le moment.

VERDICT

-

Dragon's Dogma : Dark Arisen affiche un système de jeu fort intéressant, mais également très technique. Malgré quelques errements de l'intelligence artificielle et une interface loin d'être dynamique, le titre de Capcom séduit par son univers original et son système de pions bien trouvé. En revanche, on aurait apprécié un meilleur lifting graphique pour ce remaster qui est loin d'exploiter la puissance des consoles actuelles.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés