Assassin's Creed Odyssey
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 05 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


9/10

Assassin’s Creed Odyssey offre une liberté de choix inédite grâce à des fonctionnalités jamais vues auparavant dans la saga ...

Péloponnèse, 431 avant J.C.

Assassin's Creed Odyssey se déroule en pleine cœur de la guerre du Péloponnèse. Vous incarnez Alexios ou sa sœur Kassandra, chacun disposant de son arc narratif, dans un campagne qui évoluera différemment en fonction des décisions que vous prendrez au cours de la partie. De quoi déboucher sur de nombreuses fins. Le jeu se déroule en 431 av. J.-C., ce qui en fait d'un point de vue chronologique le plus ancien jeu Assassin's Creed à ce jour. Plus vous reculez dans le temps, plus vous imaginez de limites en matière de conception de jeux. Moins de technologie, moins de comptes rendus précis des événements, moins de personnages historiques avec lesquels jouer, etc. Odyssey détruit cette idée presque immédiatement, même pendant les heures d'ouverture, cet épisode offre l'un des mondes les plus avancés sur le plan mécanique, bien conçu et immersif, non seulement crée par Ubisoft, mais de tous les développeurs de jeux vidéo à ce jour. Ce qui distingue Odyssey de ses concurrents, de ses prédécesseurs et des autres jeux du genre, réside toutefois dans le niveau de détail et le choix qu’il offre au joueur dès le départ. Le début de l'histoire se déroule sur une petite île appelée Kephallonia, conçue pour présenter au joueur les mécanismes du jeu et lui apprendre tout ce dont il aura besoin de savoir pour naviguer dans le reste du monde ouvert, avant de se conclure une fois que vous aurez acquis un navire pour naviguer en haute mer. A l'époque moderne, vous rencontrerez à nouveau Layla Hassan, une employée d'Abstergo se connectant aux souvenirs de ses ancêtres. Si vous avez joué à Assassin's Creed Origins l'année dernière, vous ressentirez assez rapidement les similitudes de gameplay. Il est juste de dire qu'Odyssey reprend beaucoup d'Origins, le schéma de contrôle, le système d'inventaire et le schéma de progression étant presque identiques. Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose, cependant, Origins était un jeu déjà très réussi. Toutefois Odyssey apporte une plus grande variété des environnements (villes, jungle, ile volcanique, etc). Une grande partie de l'aventure se déroulera à bord de l'Adrestia, le nouveau vaisseau que les joueurs vont utiliser pour explorer les océans cette fois-ci. Il est agréable de voir les batailles navales revenir dans la série après une absence notable depuis Black Flag, surtout que le gameplay y a été peaufiné. Certaines choses, comme la direction du vent, ont été complètement supprimées pour des raisons de simplicité, mais d'autres, comme les temps de rechargement, les nouvelles attaques et les capacités spéciales, ont été explorées plus en profondeur.

Le gameplay semble enfin être unifié, à la fois à pied et en bateau, grâce aux raffinements apportés ici. L'innovation ne s'arrête pas là non plus. La nouveauté de cette entrée est le système de mercenaire, une extension d'un concept apparu pour la première fois dans Origins. Maintenant, en fonction de vos actions dans le monde ouvert, votre tête pourra être mise à prix. Une prime que d'autres PNJ tenteront de réclamer en vous suivant activement tout au long de votre aventure. Chacun avec ses propres forces et faiblesses que vous pouvez découvrir dans un système similaire au Nemesis de Shadow Of Mordor. Comme à l'accoutumée, votre protagoniste devra éviter les mécanismes piégeux qui traînent dans les différentes régions, se montrer discret pour éviter les gardes, et également résoudre quelques énigmes pour débloquer la route. Il faut donc utiliser son environnement pour progresser dans l'aventure et en priorité trouver le lieu d'observation de votre prochaine mission ... sauf que ces points sont assez dispersés cette fois-ci ce qui s'avère plutôt gênant étant donné qu'ils sont le seul moyen de se déplacer rapidement d'un bout à l'autre de la carte. Cela va obligera à employer un cheval pendant plusieurs minutes pour gagner votre future destination. C'est un pas en arrière depuis Origins, c'est vrai, mais les interactions avec l'univers sont beaucoup plus développées qu'auparavant (menaces, mensonges, amour, etc), c'est une fonctionnalité bienvenue, en particulier dans le contexte de votre personnage, Alexios et Kassandra étant des mercenaires antérieurs à l'ordre typique des Assassins. Ils ne sont pas totalement fidèles ou attachés à une seule croyance ou nation, c'est à vous de choisir comment vivre. Ce choix va jusqu'à la possibilité de participer à des événements dans le monde entier qui se terminent par des batailles à grande échelle. Vous devez choisir qui soutenir et vous permettre de jouer un rôle actif dans la défense ou la conquête de nations, que ce soit à Sparte ou à Athènes.

Une réalisation encore en progression.

Les développeurs d'Ubisoft Québec nous livrent une reconstitution méticuleuse des panoramas de la Grèce antique grâce au concours d'historiens spécialisés dans cette période. La carte est assez intéressante car elle se divise en régions s'étendant du nord-est de l'Attique à l'extrémité de la mer Égée. Chacune d'elles est située dans le Delta du Nil égyptien sous le contrôle d'un chef spartiate ou athénien. En tant que mercenaire, les descendants de Leonidas pourront accepter toutes sortes de missions. Il est non seulement possible de modifier les nombreuses pièces d'armure allant des jambes au casque, mais également d'ajouter divers bonus supplémentaires, appelés gravures, qui peuvent, par exemple, ajouter un certain montant de dégâts lors d'attaques en mêlée, renforcer la furtivité ou améliorer les attaques à longue portée. Odyssey offre des environnements beaucoup plus variés et colorés que son prédécesseur, le jeu est un régal pour les yeux et constitue sans nul doute l'opus le plus abouti à ce jour. Les environnements sont tout bonnement magnifiques, avec des villes magnifiquement restituées, des monuments grandioses, des intérieurs élégamment décorés, une foule dense, des personnages mieux modélisés que le passé et une profondeur de champ crédible. Les environnements sont toujours très inspirés, malgré quelques problèmes de clipping persistant. On ne s'ennuiera pas une seule seconde à visiter ce vaste open world très vivant. Les animaux sauvages peuvent vous attaquer ou encore se jeter sur vos ennemis, la prudence s'impose.

L'animation est également d'une grande stabilité et affiche un 30fps constant. La jouabilité demeure dans la lignée de son prédécesseur, les contrôles restent excellents et aisés, la liberté de déplacement est quasi totale et il ne devrait pas être compliqué de jouer au jeu du chat et la souris. L'aventure solo tient en haleine pendant une bonne vingtaine d'heures, et une large kyrielle de missions annexes est également proposée, de quoi pratiquement doubler la durée de vie. Au point de vue sonore enfin, vous retrouvez des thèmes très agréables lors de la partie. Les bruitages sont quand à eux convaincants et le doublage en français est de grande qualité (tout comme les sous-titres). Comme d'habitude pourrait-on dire. Le jeu tire également profit de la Xbox One X pour afficher une résolution dynamique oscillant entre le 1656p et le 2160p. La qualité des textures gagne également en précision tandis que les temps de chargement s'avèrent drastiquement réduits.

VERDICT

-

Assassin's Creed Odyssey est une lettre d'amour pour les fans fidèles de la saga et un excellent point d'entrée pour les nouveaux venus dans la série. Le jeu offre des environnements beaucoup plus variés et colorés que son prédécesseur, et constitue sans nul doute l'opus le plus abouti à ce jour. Une évolution définitive de la série, à ne pas manquer.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés