Dead or Alive 6
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 01 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Combat
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Dead or Alive, la célèbre série de jeux combat, est de retour avec le très attendu Dead or Alive 6.

Le tournoi DoA est de retour !

La série de jeux de combat de Dead or Alive a été créée par Tomonobu Itagaki, entièrement développé par Team Ninja sous la distribution de Tecmo. Comme vous le savez, à partir du cinquième chapitre, la réalisation du titre n'était plus signé Itagaki, ce dernier ayant quitté le bateau en raison de graves problèmes financiers qui ont affecté Tecmo. DOA 5, malgré l'absence de son créateur, a réussi à livrer un résultat remarquable et un accueil discret parmi ceux qui ont toujours suivi cette saga. Le principal défaut de Dead or Alive 5 était d'avoir trop de versions, quelque chose que Tecmo Koei a adopté depuis quelques années avec d'autres séries telles que les séries Samurai Warriors ou Dynasty Warriors. Le sixième chapitre ressemble apparemment à une mise à niveau de son prédécesseur, mais Team Ninja aura-t-il réussi à mettre sur le marché un bon produit mais surtout frais ? L'intrigue, bien que ne jouant pas un rôle fondamental dans Dead or Alive, met en lumière le personnage de Honoka, qui cache un secret. Pendant ce temps, Helena Douglas organise encore un autre tournoi DoA. La narration s'articule autour des différents groupes qui tentent de découvrir le secret de Honoka, en décorant les sous-chapitres d'une série d'éléments qui enrichissent le tableau général.

Le mode Histoire vous prendra cinq heures pour le compléter, une longévité plutôt acceptable comparé à des productions comme Tekken 7, où la campagne se concluait en à peine trois heures. Bien que l'introduction de nouveaux personnages, comme celle du scientifique NiCO, soit appréciable, nous n'avons pas été très satisfaits des affrontements, car nous parviendrons facilement à l'objectif final. Parmi les autres modes, il y a la mission DOA, qui nous proposera une série de missions dans lesquelles nous devrons accomplir des tâches spécifiques. Dans DOA Mission, nous apprendrons à utiliser certaines techniques, ce qui nous permettra aussi de faire de la pratique avec les combos les plus longs. Une fois les objectifs atteints, nous recevrons des étoiles et si nous avons rempli les trois conditions, nous recevrons un bonus pour déverrouiller certaines parties des costumes des personnages. Évidemment, nous ne pouvons pas manquer l'option Arcade, où nous devrons abattre une série d'ennemis jusqu'à ce que nous atteignons le bout du chemin. Chaque fois que nous terminons un itinéraire, nous débloquons la difficulté supérieur. La survie et le défi du temps font aussi leur retour, bien que nous devions dire que le premier mode semble avoir été simplifié par rapport à ce que proposait Dead or Alive 5, où l'ennemi ne laissait aucune place à la moindre erreur.

Un jeu plus complet ?

Fondamentalement, la liste des personnages ne voit l'arrivée que de deux nouvelles entrées, Diego et NiCO, le reste se fera par le Pass de Saison, déjà très discuté en raison de son coût : 89,99€. C'est une liste très riche, mais sincèrement nous avons été très déçus par le manque de "nouveauté", car DOA 6 est un chapitre principal et inédit, nous nous attendions à un plus grand engagement de l'équipe de développement, qui a bien pensé à faire de l'argent sur cet élément grâce au contenu supplémentaire. À bien des égards, les personnages sont bien équilibrés et ont des combos très semblables à ceux que l'on voit dans le cinquième chapitre de la série. Le système Triangle est une fois de plus excellent, la nécessité de prévoir les coups ennemis et d'esquiver joue un rôle très important dans les affrontements, en particulier sur Internet. Bien que nous ayons remarqué que par rapport au passé, le système a été simplifié et s'avère très immédiat, probablement pour faire place à des utilisateurs moins élitistes et ainsi tendre la main à ceux qui sont moins expérimentés dans le genre. Côté jouabilité, DOA 6 demeure semblable aux précédents et se veut donc très aisé à prendre en main. Pas besoin d'être un expert pour sortir des combinaisons élaborées. Le casting permet en tout cas d'essayer de nombreux styles d'affrontements, et il est également possible de jouer en tag, cela va de soi.

Les arènes de jeu sont nombreuses et variées, mais cette fois aussi, il y a des éléments sur la carte qui nous permettront d'infliger des dégâts à notre adversaire. Le principal défaut est que graphiquement les lieux du jeu ne sont pas très inspirés, ils sont plutôt monotones et donnent ce sentiment de "déjà vu". La modélisation des combattants est heureusement très réussie et sur Xbox One X, vous disposerez d'une réalisation qui grimpe en 4K. En ce qui concerne les costumes des personnages , la plupart ont été recyclés du chapitre précédent et un mécanisme de déverrouillage plutôt fastidieux a été ajouté. Pour débloquer un costume, nous devrons accumuler des points qui peuvent être obtenus en effectuant les Missions DOA ou en affrontant les affrontements en ligne, même si dans ce dernier mode, il faut une éternité avant d'en obtenir un. Au moins, les dégâts sur les vêtements et les personnages sont beaucoup plus crédibles, bien qu'ils aient été freinés par KOEI et Team Ninja en termes de fan service et de scènes extrêmes, auxquelles nous étions habitués depuis longtemps dans la saga, même lorsque la censure du filtre était désactivée. Les serveurs en ligne sont heureusement plus stables qu'à la sortie du jeu, même si Team Ninja aurait pu insérer un système qui reconnaît la meilleure connexion entre les joueurs pour améliorer un peu l'ensemble. La bande son est plutôt soignée, et les doublages sont disponibles aussi bien en anglais qu'en japonais (texte écran en Français).

VERDICT

-

Le sixième chapitre de Dead or Alive ne s'avère pas aussi innovant que souhaité. L'absence d'une roster davantage renouvelé est l'un des éléments qui font que la production ne brille pas par son originalité. Le choix d'ajouter de nouveaux personnages uniquement par le biais du Season Pass est un choix très douteux, tout comme l'est le nouveau système d'obtention des costumes. En conclusion, il s'agit d'un chapitre qui n'a que partiellement réussi, l'achat est principalement recommandé à ceux qui sont vraiment fans de la série.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés