Yakuza 0
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 3 - PlayStation 4
Date de sortie : 27 Février 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Yakuza 0 est un épisode se déroulant avant les événements dépeints dans Yakuza. Kazuma Kiryu n'a encore que 20 ans ...

Retour à Tokyo.

Comme son nom le suggère, Yakuza 0 constitue un prologue à la série de SEGA. L'intrigue débute le 9 décembre 1988 à Tokyo, la bulle spéculative japonaise est en pleine essor, et Kiryû Kazuma, l'un des personnages centraux de la série, est encore un jeune yakuza de la famille Dojima. Lors d'une simple affaire de recouvrement de dettes, la situation s'envenime et le débiteur est assassiné. Kiryu constitue le bouc émissaire idéal, mais ce dernier va se rebeller afin de laver son honneur, celui des yakuza, et sauver la réputation de son mentor, Shintaro Kazama. La victime possédait un terrain abandonné au plein cœur de Shinjuku, un terrain très convoité par les promoteurs en raison de sa valeur marchande. A qui profite le crime ? Un clan adverse ? Un responsable immobilier ? Ou est-ce une simple bagarre qui a mal tourné ? Pendant ce temps à Osaka, Gorô Majima, le propriétaire d'un cabaret à succès, souhaite intégrer une organisation yakuza. Il est prêt à tout pour satisfaire ses supérieurs, quitte à atteindre le point de non retour. Le langage "fleuri" employé dans le jeu (les textes sont malheureusement en anglais)n'en fait pas une production à mettre dans toutes les mains, sans compter que les combats s'avèrent assez violents. Pour la première fois dans la série, Goro est jouable et dispose de son propre style de combat et de compétences.

Le jeu débute à Kamurochô, une réplique de Kabukichô, le quartier le plus chaud de Tokyo, puis continue à Sotenbori (quarter fictif d'Osaka basé sur Dotonbori, déjà visité dans Yakuza 2 et 5). Kazuma, même s'il demeure Yakuza dans l'âme, ne s'en est toujours pris qu'aux méchants et aux délinquants (un peu comme Dexter dans un autre genre ...). Le système d'expérience a considérablement évolué dans cet épisode, car chaque coup porté à un ennemi vous rapporte de l'argent. On ne manque donc jamais de liquide pour expérimenter les nombreuses activités annexes, mais l'argent peut aussi être échangé dans un arbre de compétence divisé par quatre styles de combats par personnage (ils se débloqueront au cours de la partie). Par exemple, vous pourrez investir dans de nouveaux combos ou augmenter votre barre de santé. De base, Kiryu pourra activer le mode Rush permettant de foncer dans le tas puis une sorte de furie, tandis que Goro se servira de son côté d'une batte de baseball pour rosser ses opposants et pourra même se battre en dansant !

Une réalisation qui évolue.

Comme à l'accoutumée dans la série Yakuza, vous devez explorer les bas-fonds de grandes villes japonaises, les rues sombres, les clubs douteux, bien sur les classiques magasins, mais aussi aller draguer les hôtesses. Si certaines textures demeurent un brin limité, ce nouvel épisode marque un certain pas en avant depuis son prédécesseur, et l'aspect photo-réaliste des lieux visités et du visage des personnages renforcent encore l'immersion. L'animation demeure globalement assez fluide, malgré des temps de chargements très fréquents. Évidemment, Yakuza 0 étant sorti il y a près de cinq ans au Japon, et aussi sur PS3 de surcroît, le graphisme n'est plus le abouti qu'on ait pu voir sur Xbox One. Ce portage très tardif, qui arrive quant à lui deux ans après la mouture PS4 occidentale, présente peu ou prou le même visuel que sur la console japonaise, exceptée que la résolution grimpe désormais à 1440p sur Xbox One X (900p sur Xbox One standard) avec quelques effets mieux rendus également. Et comme c'est souvent le cas avec les portages de jeux japonais sur Xbox One, aucune version physique n'est malheureusement disponible.

Pour occire vos adversaires, vous aurez à votre disposition de nombreuses combinaisons d'attaques, et il sera également utile de se servir des élément du décor comme armes (chaise, table, poubelle, caisse, etc ...) et quand la jauge sera remplie, le personnage passera en mode fièvre, où sa puissance d'action est dévastatrice. Au cours de la partie et comme dans un RPG, le personnage pourra voir sa force, son endurance, et ses techniques de combat s'améliorer. La jouabilité du jeu reste simple, du moins les commandes de base, car les combats peuvent rapidement devenir très technique. Le tout est mis en scène par une bande son du plus bel effet qui contribue à plonger dans l'ambiance (les dialogues sont en japonais). Enfin il faudra une vingtaine d'heures pour boucler l'aventure principale et la plupart des missions annexes. Vous pourrez toujours explorer les lieux pour aller parier de l'argent en jeu, tisser votre réseau d'affaires ou effectuer les mini-jeux qui s'avèrent très variés (course de voitures miniatures, bornes d'arcade des anciens classique SEGA, jeu de fléchettes, etc). En explorant le jeu intégralement, vous aurez de quoi y passer plus d'une centaine d'heures.

VERDICT

-

Yakuza 0 est incontestablement un jeu très exhaustif. Avec cet épisode qui revient aux origines de la série, voici une belle opportunité de découvrir cette saga qui nous plonge dans un Japon des années 80 particulièrement bien recrée, une période d'or où l'argent était roi. Le concept apporte un peu de renouveau à la série, avec notamment une évolution du système de combat et une lecture culturelle où la dérision a bien sa place. L'ambiance s'avère moins pesante que dans le précédent opus, notamment du côté des activités secondaires toujours plus divertissantes. Les amateurs de la saga n'hésiteront pas une seule seconde, même si la réalisation reste celle d'un jeu PS3 monté en résolution. Ce premier pas de la série sur Xbox One profite en effet d'une définition QHD (1440p) sur Xbox One X et de quelques effets mieux rendus que sur PS4 en son temps.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés