Punch Line
Plate-forme : PC - PlayStation Vita - PlayStation 4
Date de sortie : 23 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6.5/10

Hantez une maison pleine de jeunes filles pendant que vous résolvez des énigmes, jouez des tours et aussi causez quelques petits ennuis.

Il était une fois.

Yuta Iridatsu est un étudiant plutôt normal, à une exception près, il s'évanouit dès qu'il aperçoit les dessous chics des jeunes filles. Et vous ne remarquerez jamais à quel point les occasions de tomber sur des petites culottes peuvent être fréquentes jusqu'à ce qu'elles ruinent votre journée. Un jour, il se retrouve au beau milieu d'un détournement de bus et rencontre le célèbre justicier et combattant du crime, Strange Juice ! Quelque chose d'inattendu arrive alors à Yuta : son âme se sépare de son corps. Coincé dans une forme incorporelle fantomatique, il découvrira que son penchant pour la petite culotte va avoir des conséquences désastreuses. Tandis que devenir un fantôme se prête très bien à l'observation à gogo des dessous, en permettant à Yuta de se promener sans être vu, de regarder sous les jupes et de faire quelques espiègleries ... il y a pourtant un terrible piège à tout cela. En effet, s'il voit trop de culottes, Yuta devient trop excité et comme à son habitude s'évanouit mais cette fois-ci en causant la chute d'un astéroïde sur la Terre qui détruit toute vie sur la planète.Capable de voyager dans le temps avant que la Terre ne soit détruite, la tâche de Yuta est claire - résoudre ce mystère. Que s'est-il passé pour que Y?ta se transforme en fantôme ? Comment peut-il voyager dans le temps ? Pourquoi son évanouissement à la vue de culottes provoque-t-il la destruction du monde ?

Punch Line est typiquement le genre d'animé remplis de clichés. Il a des personnages sauvages aux cheveux brillants et lumineux, des lycéennes courent comme des super-héros qui arrêtent le crime, il y a des chats qui parlent et des complots de dernière génération, et pour couronner le tout, il y a un tas de coups de culottes et de saignements de nez fous . C'est au choix absurde, génial ou ringard. Peut-être l'aspect le plus intéressant de Punch Line, est le fait qu'il soit entièrement écrit par Kotaro Uchikoshi. Si vous ne reconnaissez pas ce nom, il est le créateur derrière la trilogie décalée des jeux Zero Escape. Punch Line s'avère très différent de part son univers, et pourtant vous avez toujours des moments et des rebondissements de scénario qui rappellent de quoi est capable Uchikochi. Le jeu Punch Line s'avère fidèle à l'animé, avec des scènes cinématiques qui y sont régulièrement entrecoupées. En raison de la difficulté de cette adaptation en matière de gameplay, l'intrigue finit par prendre un tournant décisif à mi-parcours et a été suffisamment différente de la série originale pour pousser la partie jusqu'au bout.

Une production fidèle à l'animé ?

Certaines scènes de Punch Line se présentent sous la forme de roman visuel avec la distribution principale apparaissant dans de beaux modèles 3D. Votre personnage, Yuta Iridatsu, s'est transformé en fantôme lorsqu'un objet est tombé du ciel et s'est écrasé contre sa tête, le faisant sortir de son propre corps. En tant que fantôme, Yuta doit manipuler les pièces de son immeuble pour surveiller et effrayer ses voisins. Faire ceci aidera à augmenter ses capacités spirituelles afin qu'il puisse manipuler davantage son environnement et trouver un moyen de retourner dans son corps. Les passages "spirituels" rappellent un peu Ghost Trick ou Deception. Vous laissez tomber ou déplacez des objets dans différentes pièces pour déclencher des réactions en chaîne. En mettant votre grain de sel, vous parviendrez à modifier le déroulement des événements dans une scène, de sorte que certains personnages se rendent dans de nouveaux lieux ou découvrent des éléments importants qu’ils surveillaient. Dès le début, ces parties de jeu sont des casse-tête vraiment uniques qui vous obligent à adopter un style de pensée critique. Hélas, la version PC est un portage très basique du jeu console. Rien n'a été modifié, les fonds d'écran ne sont toujours pas très détaillés et s'avèrent dans certains cas flous. Il faut également noter que le titre est injouable sans l'utilisation d'une manette de jeu.

Toutes vos actions sont rythmées par une cadence assez déstabilisante. Lorsque vous interagissez avec un objet, le temps s'arrête et se met en pause de façon maladroite lorsque l'objet subit des modifications. Ensuite, après une pause tout aussi gênante, les personnages réagiront à la modification et un message de veille couvrira l'écran lorsque l'objet reviendra à sa position d'origine. Vous verrez ces types de scènes s'enchaîner, que vous choisissiez le bon ou le mauvais objet, et elles étouffent constamment tout type d’élan ou d’impact que vos actions auraient pu avoir. Il est satisfaisant d'enchaîner les bonnes interactions pour faire avancer l'histoire, mais cette satisfaction est atténuée par la frustration ressentie face à sa lenteur et sa maladresse. De plus, vous ne pouvez manipuler que des angles de caméra prédéterminés pour choisir vos cibles plutôt que d'explorer à fond les environnements. Vous obtenez ainsi une fausse impression de 3D qui ne vous donne pas vraiment l'impression de faire partie de l'action. Ces angles de caméra jouent un rôle important dans le gameplay, mais ils auraient probablement aussi pu être mis en œuvre avec une exploration 3D complète. Rappelons que si Yuta voit la culotte d'une fille, il aura un énorme saignement de nez et s'évanouira. Pour cette raison, vous devrez rapidement sortir du champ lorsqu'un point de caméra vous oblige à regarder le derrière de quelqu'un, sinon le monde explose et le temps se réinitialise. Il s’agit d’un étrange dispositif d’intrigue qui joue sur les tons perverse attendus de la plupart des dessins animés, mais il risque d’aboutir à un échec pour ceux qui n’y sont pas habitués depuis l’anime original.

VERDICT

-

Les adaptations de dessins animés de jeux vidéo sont souvent d'excellents points d'entrée pour les personnes non familiarisées avec le contenu d'origine. Punch Line est l'une des exceptions qui confirment la règle, car il est difficile à recommander ce jeu d'aventure atypique à quiconque, à l'exception des fans les plus hardcore de l'anime original. Alors que ce jeu a des idées intéressantes qui abordent le même genre que Ghost Trick, la réalisation mitigée et le rythme décousu rendent la progression plus délicate qu'escomptée. Une grande partie de l'attrait de l'anime original a également été perdue lors du changement de médium.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés