Zom 100 : Bucket List of the Dead tome 3
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Novembre 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Haro Asô
Dessin : Kotaro Takata

Zom 100 : Bucket List of the Dead (Zom 100 - Zombie ni Naru Made ni Shitai 100 no Koto) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu neuf tomes à ce jour aux éditions Shogakukan. La routine quotidienne peut laisser n'importe qui mort à l'intérieur. Se réveiller, aller au travail, rentrer à la maison et s'endormir n'est pas une façon de vivre. Il faut parfois se réveiller pour se rendre compte que sa vie est en train de se gâcher comme un rouage dans la machine de l'entreprise. Pour Akira Tendo, notre héros dans le nouveau manga de Haro Aso et Kotaro Takata, Zom 100 : Bucket List of the Dead, il faut la fin du monde pour se rendre compte du temps qu'il a perdu. Jour après jour, Akira travaille jusqu'à l'os dans une entreprise qui réalise des publicités. Ce qu'il pensait être son travail de jour finit par aspirer toute la joie et l'essence de son bien-être. Son patron lui crie dessus ainsi qu'à ses collègues, presque tout le monde se vante des heures supplémentaires malsaines qu'il fait, et - pire que tout - le crush de travail d'Akira se tape une des personnes les plus haut placées. C'est, comme on peut l'imaginer, le pire scénario que puisse vivre un habitant d'un pays industrialisé. Mais tout change un jour, quand Akira se réveille et découvre que les morts-vivants ont pris le contrôle de la nation. Malgré la peur d'être dévoré par les zombies, Akira se sent libre pour la première fois depuis longtemps. Après avoir annoncé à son patron (zombifié) qu'il démissionnait et avoir avoué ses sentiments à son amour (zombifié aussi), Akira commence à dresser une liste de cent choses qu'il veut faire avant de rejoindre les rangs des morts-vivants.

Malgré la menace des morts-vivants à chaque coin de rue, il y a beaucoup de liberté à trouver quand c'est la fin du monde. Akira et Kenichiro ont découvert ces libertés tout au long de Zom 100 : Bucket List of the Dead, en réalisant un objectif de vie après l'autre. Jusqu'à présent, cela leur a apporté beaucoup de chance et beaucoup de danger. Cependant, dans le troisième volume de Zom 100, une menace plus grande arrive pour mettre un frein à l'esprit d'Akira. Alors qu'Akira et Kenichiro cherchent à quitter Tokyo, ils décident que la première chose dont ils ont besoin est un bon camping-car. Heureusement, ils ne sont pas les seuls à avoir cette idée, car ils trouvent Shizuka dans une exposition de camping-cars abandonnés. Après quelques recherches, ils choisissent le bon véhicule pour voyager. Cependant, un pneu crevé les met tous les trois dans le pétrin. Pire encore, Akira se retrouve face à face avec son plus grand ennemi : Gonzo Kusugi, son ancien patron. C'est là que Zom 100 : Bucket List of the Dead montre ce qu'est une véritable menace. Après tout, les terribles patrons n'existent pas seulement dans la fiction, ils sont aussi réels que vous et moi. Lorsqu'Akira voit Gonzo, un sentiment de SSPT s'empare de son bien-être, car son incapacité à parler librement ou à faire ce qu'il veut disparaît complètement. S'il y a bien une scène qui montre à quel point la maltraitance peut être néfaste pour une personne, c'est celle de ce volume. Voir Akira travailler à nouveau pour Gonzo, c'est comme être renvoyé dans les tranchées de la guerre, mais avec plus de paperasse et aucune chance de passer pour un héros. Kenichiro et Shizuka voient ce qui arrive à leur ami, car ils ont personnellement vécu le même genre de traumatisme que lui. L'histoire de Shizuka, qui est forcée de faire tout ce que son père lui dit sans aucune liberté, montre également à quel point il est horrible de vivre sous le contrôle de quelqu'un d'autre. C'est un moment où l'on réalise qu'il y a des choses bien plus effrayantes qu'une apocalypse de zombies. Le monde réel est rempli d'abuseurs qui poussent les autres jusqu'à ce qu'ils soient presque morts. C'est une excellente métaphore de la montée des morts-vivants, car l'idée de se tuer à la tâche peut vous transformer en un individu insensible et engourdi. Entre ces deux options, être un zombie semble beaucoup mieux qu'un simple rouage dans une machine d'entreprise.

VERDICT

-

Le troisième volume de Zom 100 : Bucket List of the Dead prend un virage à gauche par rapport au plaisir des chapitres précédents. Cependant, il constitue un excellent rappel des vraies menaces qui prospèrent dans le monde réel. Les zombies n'existent peut-être pas, mais les personnes qui abusent du pouvoir à l'extrême, elles, existent. Dans cette essence, Zom 100 présente cette situation avec beaucoup d'intelligence et une double dose d'inspiration.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés