Frieren tome 3
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Mai 2022
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Kanehito Yamada 
Dessin : Tsukasa Abe

Frieren (Sousou no Frieren) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu sept tomes à ce jour aux éditions Shogakukan. L'aventure est terminée mais la vie continue pour un mage elfe qui commence tout juste à apprendre ce qu'est la vie. La mage elfe Frieren et ses courageux aventuriers ont vaincu le roi démon et apporté la paix dans le pays. Une fois la grande lutte terminée, ils se séparent tous pour mener une vie tranquille. Mais en tant qu'elfe, Frieren, presque immortelle, survivra longtemps au reste de son ancien groupe. Comment acceptera-t-elle la mortalité de ses amis ? Comment peut-elle trouver l'épanouissement dans sa propre vie et peut-elle apprendre à comprendre ce que la vie signifie pour les humains qui l'entourent ? Frieren commence un nouveau voyage pour trouver la réponse.

Le volume 3 reprend avec Frieren confrontant Aura et son armée de démons contrôlés par l'esprit. Lunger revient après être apparemment mort dans le dernier volume et affronte Fern tandis que Stark affronte Linie. Nous découvrons le secret derrière le pouvoir d'Aura et son armée massive… un sort appelé la Balance d'Obéissance. Il pèse l'âme d'Aura (pouvoir magique) contre celle de son adversaire. Si Aura est plus lourd, elle contrôlera mentalement son adversaire pour l'éternité. Compte tenu de cette information et également donnée lorsque Lunger soupçonne Fern de la combattre, cela met en place une conclusion douloureusement évidente au combat entre Aura et Frieren. Après avoir sauvé le village, elle est comblée d'éloges et accepte un faux grimoire de Flamme comme récompense. Après cela, c'est parti pour l'Ende; cependant, ils ont encore une bonne distance à parcourir… et sont pris dans un blizzard. Après un saut de six mois, ils survivent à l'hiver dans une cabane avec un nouveau personnage… un moine du nom de Kraft. Juste au moment où vous pensez qu'il rejoindra le groupe, il part à la fin de l'hiver en disant que leurs chemins se croiseront à nouveau. Le prochain arrêt est le village de l'épée dans la montagne. Ici, nous obtenons une histoire de fond sur Himmel ainsi que l'histoire d'une épée qui ne peut être retirée que par un héros. Enfin, la dernière partie de ce volume tourne autour de s'arrêter dans un autre village; cependant, cette fois, nous rencontrons quelqu'un qui est pris au piège dans un marais sans fond. Après avoir été secouru, il les avertit des animaux venimeux à la périphérie du village. Stark se fait mordre. Ils trouvent le curé de la ville; cependant, bien qu'il connaisse Heiter, il n'a pas les moyens d'arrêter le poison. C'est alors que l'homme, qui est le frère cadet du prêtre, revient et touche simplement Stark et le guérit instantanément. Son nom s'avère être Sein et le volume se termine avec Frieren essayant de le recruter comme quatrième membre de leur groupe.

Il y a eu pas mal de développement de personnages dans ce tome. Tout d'abord, nous voyons un peu plus la trame de fond entre Frieren et Flamme… y compris comment les deux se sont rencontrés et comment Flamme a commencé sa formation de mage. Cet entraînement a également conduit à la conclusion douloureusement évidente du combat entre Frieren et Aura. Les explications APRÈS que la bataille ait été décidée tombaient à pic, c'est toujours mieux ne pas avoir un énorme flashback menant à la bataille qui gâche la fin. L'histoire de Himmel dans le village de l'épée était agréable. Nous avons appris que son épée était une fausse car il ne pouvait pas retirer l'épée du héros. Il avait une forte volonté qui croyait qu'il n'avait pas besoin de l'épée du héros pour être un vrai héros. Même avec une copie en main, il a fini par battre le seigneur démon et est quand même devenu un héros. Il a donné tort à tous ceux qui doutaient qu'il puisse le faire ! Kraft était un nouveau personnage intéressant. Un moine guerrier qui est aussi un elfe; cependant, ni Frieren ni Kraft ne se connaissent. Étant plus âgé en apparence, il est évident qu'il a vécu TRÈS longtemps. Peut-être, comme Frieren, était-il simplement en train d'errer et de vivre sa vie. Puisque les elfes ont pratiquement disparu, il est logique qu'il ne sache pas qui elle était. Pourtant, cela lui a donné l'espoir qu'il pourrait y en avoir d'autres! Sein est votre personnage typique "laissez-moi tranquille". Il n'a aucun intérêt à devenir un aventurier même s'il a un don assez incroyable en matière de guérison. Tomber dans un marais sans fond (qui n'avait pas vraiment l'air sans fond du tout) montre qu'il est aussi un peu maladroit. Même s'il refuse de les rejoindre, il finira probablement par le faire. Nous pouvons le voir être le contrepoids à la personnalité hyperactive plutôt stupide de Stark. On ne compte pas non plus exactement les 1-2 pages que nous avons pour nous débarrasser d'un démon autour de la grotte de l'épée du héros. Le grand cliffhanger implique que Sein rejoigne ou non le groupe, mais nous savons tous qu'il le fera. Le groupe d'origine avait un prêtre... c'est un prêtre. Le groupe d'origine comptait quatre personnes… ils en ont trois et ont besoin d'une quatrième.

VERDICT

-

L'action au début du tome était vraiment bonne. Les combats qui ont été présentés étaient réussis, mais le rythme s'est arrêté brutalement après cela. Alors que les histoires étaient belles, il y avait juste beaucoup de déplacements de ville en ville pour faire une chose et repartir. On comprend qu'Ende est une terre (très) loin de là où ils se trouvent et que c'est censé être un voyage, mais ce voyage a en quelque sorte aspiré le souffle de ce volume. Certes, il a mis en place des personnages qui joueront un rôle dans les futurs tomes et a fait du bon travail dans la construction du monde, mais il aurait pu utiliser un peu plus d'action pour rompre la monotonie. Cette série ne laisse pas vraiment beaucoup de place à l'imagination. L'approche "dire puis montrer" rend les choses sans incident par rapport à l'approche "montrer puis dire" qui vous fait en fait vous demander comment les choses se sont déroulées. Peut-être que tout ne sera pas ainsi tout au long de la série, mais malgré un bon départ, la deuxième moitié ce volume en a fait l'entrée la plus faible de Frieren jusqu'à présent.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés