Made in Abyss tome 10
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Octobre 2022
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Akihito Tsukushi

Made in Abyss est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu dix tomes à ce jour aux éditions Take Shobo. L'imposant système de grottes connu sous le nom des Abysses est le dernier endroit inexploré du monde. Personne ne sait vraiment jusqu'où va cette fosse titanesque, habitée par des créatures étranges et merveilles, mais comprenant aussi pleine de mystérieuses reliques antiques dont l'utilité est totalement inconnue pour l'homme moderne. Des générations d'aventuriers audacieux ont été attirées par les profondeurs cryptiques des Abysses, et au cours du temps, ceux qui ont eu le courage d'explorer la dangereuse fosse ont fini par être connus sous le nom de "Caverniers". A Orse, la ville au bord de l'Abysse, vit une petite orpheline nommée Rico qui rêve de devenir une pilleuse de cavernes - comme sa mère - et de résoudre le grand mystère de la fosse. Un jour, explorant les profondeurs obscures, Rico tombe sur un petit garçon qui s'avère être en réalité un robot ! Cette découverte va assurément changer le cours de son quotidien sur cette île isolée de la mer méridionale de Béorusca. Après avoir reçu un message de sa mère Lisa portée disparue, Rico accepte de défier l'Abysse. La traversée semble assez aisée dans un premier temps, mais dès le second niveau, les dangers se font nettement plus sentir ...

Ce volet reprend là où le précédent s'est arrêté, Légu et Faputa se disputant le sort du village d'Ilblu, mais les choses ne se présentent pas bien pour Légu. Et comme il n'y avait plus de ligne de défense pour le village, Faputa était libre de se livrer à un chaos total. Si vous ne connaissez pas encore Made In Abyss, vous pouvez vous attendre à une aventure légère de la part de ces personnages mignons et attachants. Mais quiconque s'attend à quelque chose d'aussi léger de Made In Abyss n'a pas bien suivi. Alors que le reste de la série utilisait des concepts imaginatifs pour ses éléments d'horreur, le volume 10 se distingue par son côté très gore. Par moments, cela est même difficile à regarder. Mais bon, c'est toujours mieux que les jump-scares bon marché des films d'horreur américains. Tsukushi est très douée pour les paysages magnifiques et étendus. Cependant, ils sont mis de côté cette fois-ci, car la plupart de l'action se déroule dans les murs en ruine du village d'Ilblu. Nous avons apprécié l'utilisation de la perspective pour communiquer l'énormité des dragons turbinides, qui dominent les protagonistes comme des gratte-ciel. Une grande partie de ce volume est centrée sur le personnage étrangement attachant de Faputa, qui, au départ, se livre à son déchaînement génocidaire avec une concentration singulière. Cependant, lorsque Belaf lui transmet ses souvenirs, elle commence à changer. Mais plutôt que de cesser son carnage, elle est moins motivée par la haine et plus par le devoir. Mais même dans ce cas, elle développe le désir de chercher sa propre valeur et de vivre pour elle-même. C'est formidable de voir Nanachi de retour dans l'action, mais c'est surtout Belaf qui intervient entre eux deux, et le lapin ne semble pas apporter grand-chose. Ce qui donne lieu à la théorie des fans selon laquelle Ilblu devait à l'origine être le point de départ de Nanachi, mais que Tsukushi a changé d'avis en voyant la popularité du personnage. Mais Ilblu finit par être détruit, alors où aurait-il fini ? Il serait intéressant de voir quel rôle Nanachi joue dans les prochains chapitres. Mais il y a un autre problème, et c'est que ce qui a été créé dans le village ne peut pas survivre en dehors de celui-ci. Et avec la destruction du village, les nouveaux amis de Riko sont sur le point de faire leurs adieux. De plus, la capacité du village à se protéger des contraintes de l'ascension se dissipe, et nous assistons à une transformation particulièrement grotesque. Quand tout est dit et fait, Légu propose à Faputa de se joindre à la fête. Alors que de nombreux fans feraient le pied de grue pour entendre la réponse (surtout si c'est "oui"), Faputa nous laisse en suspens en décidant qu'elle va y réfléchir, avant de s'éloigner d'elle-même. Bien sûr, elle vient de commettre un meurtre de masse, mais elle est si adorable, non ?

VERDICT

-

Si vous avez apprécié la série jusqu'à présent, le volume 10  de Made in Abyss est un achat sûr. Et les fidèles de la série apprécieront la conclusion de l'arc Ilblu. De plus, les excellents graphismes et la narration d'Akihito Tsukushi sont également au rendez-vous. C'est un ajout bienvenu à une série fantastique.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés