Dear Esther : Landmark Edition
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 17 Février 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Débutez un voyage à travers l'un des jeux à la première personne les plus original de ces dernières années.

Il est impossible de ne pas entrer dans la discussion de ce qui est et n'est pas un jeu en parlant de Dear Esther. Sorti en 2012 par The Chinese Room, il peut être défini comme un jeu d'aventure d'exploration à la première personne, mais en raison de sa mécanique de jeu minimaliste, il est très courant de voir des productions comme celle-ci être classées comme "simulateur de marche". La mission du joueur est d'explorer une île inhabitée. Sans aucun indice sur ce qu'il faut faire ou ce qu'il faut rechercher, pas de chiffres, d'objectifs ou de trophées à gagner et, surtout, pas d'armes à tirer. Dans le rôle du personnage principal, le joueur, seul, devra cheminer entre maisons abandonnées, épaves et grottes mystérieuses tout en écoutant un homme lire une série de fragments de lettres à sa femme, la chère Esther. De loin, un feu rouge sur une tour attire l'attention, mais les chemins qui s'ouvrent mènent à différents endroits, certains assez étranges. Pour ceux qui jouent sur consoles, vous n'aurez à votre disposition que les touches haut, bas, gauche, droite pour marcher et le stick droit pour pointer votre vision dans n'importe quelle direction et, si nécessaire, zoomer pour mieux voir ces photos sur le table ou toute autre chose qui attire votre attention. Un prototype ou une première version du jeu a été créé dans le moteur Valve Source en 2008. Après quelques tests, la version remasterisée appelée Landmark Edition est celle qui est sortie en 2012 et a reçu plusieurs prix et, bien sûr, le jeu reste "détesté" par ceux qui semblent vouloir définir ce qu'est un vrai jeu .

C'est un titre où l'histoire parle plus fort que n'importe quelle mécanique. Il y a un soin apporté à la bande son qui est l'un des points forts du jeu. Chaque chanson a été choisie avec beaucoup de soin et ce sont elles qui contribuent à créer l'ambiance nécessaire pour apporter cette immersion nécessaire dans des œuvres comme celle-ci. C'est l'un des fondements qui aide le joueur à "prendre le train en marche" et à suivre du début à la fin l'intérêt pour l'histoire. Mieux encore, Dear Esther laisse certaines choses ouvertes à interprétation. Au fur et à mesure que l'histoire progresse, certains mystères sont révélés de manière très directe et claire, mais il y en a d'autres qui sont là pour que chacun réfléchisse à ce qu'ils représentent et fasse ses propres interprétations. Histoire interactive sous forme de jeu, un jeu qui n'est pas un jeu dans la définition "gamer typique", quoi que vous pensiez de productions comme celle-ci, le fait est que Dear Esther a ce qu'il faut pour retenir votre attention et est une masterclass sur comment raconter des histoires, créer du suspense et présenter de beaux mystères. A noter que le jeu est resté entièrement en anglais sur consoles et a été adapté sans aucun ajout cosmétique. La mouture physique proposée par Limited Run, tirée à 5000 exemplaires, comporte le jeu sur Blu-Ray et un mode d'emploi en couleurs.

VERDICT

-

Dear Esther est un jeu court, il peut être joué en une seule séance, mais c'est une expérience agréable pour ceux qui aiment les récits bien construits ou qui veulent simplement se reposer de compter les cibles, d'atteindre des objectifs et de répondre aux demandes ou d'être frustré quand ils devraient être en train de s'amuser.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés