Silas Corey tome 4 : Le Testament Zarkoff 2/2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Janvier 2016
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Interview Pierre Alary.


http://jeuxpo.com/images/repository/1481717223-pierre-alary-112-33wd.jpg


Nous avons pu rencontrer l'auteur Pierre Alary lors du salon Quai des Bulles, l'occasion de revenir sur la série Silas Corey.

BD-Expo : Silas Corey est un détective atypique, dont le passé semble encombrant, tout du moins lourd à porter. Quelles sont ses origines ?

En 2012, j'ai contacté Fabien Nury afin de savoir s’il était possible d’envisager de travailler ensemble, et si mon style de dessin l'intéressait. Après une réponse positive, il m'a proposé un scénario qu'il avait déjà écrit, celui de Silas Corey. Beaucoup d'éléments étaient déjà en place, et j'ai immédiatement accroché à l'histoire, notamment l'esprit du roman-feuilleton, à la fois classique et historique. Silas se présente comme un dandy par certains côtés, il ment et tue sans états d’âme. Il peut être méprisant, injuste mais aussi quelque part patriote.

Comment se déroule le travail avec Fabien Nury ?


Fabien fait un résumé du scénario et me demande mon avis, mais il aime essentiellement travailler seul et il voit tout de suite ce qui ne va pas. Il faut avoir des arguments très solides pour lui imposer quelque chose de différent. Par le passé, on est allé jusqu'à cinq story-board par album ! Mais Fabien me fait entière confiance quand il s'agit des dessins, il n'intervient jamais de ce côté. Évidemment, après, il y a toujours des retours et des réécritures pendant cet étape. Mon dessin doit se rapprocher du réalisme, car j’ai tendance naturellement à aller vers du semi-réaliste plus caricatural.

On remarque que Silas a les cheveux blancs, c'est un traumatisme qui en est à l'origine ?


Bonne remarque. C'est la seule contrainte que Fabien Nury m'ait demandé. On remarque que Silas fume également beaucoup d'opium, comme pour mieux oublier quelque chose. Il semble avoir combattu dans l'armée avant d'être réformé. Le passé du personnage sera peut être exploré plus tard, mais c'est aussi bien d'entretenir une part de mystère.

Silas a ses propres codes il est plutôt imprévisible et sanguin, les scènes d'action sont donc bien présentes dans des espaces souvent assez ouverts.


Oui Silas est poussé à bout de ses limites. La haine est très présente des deux côtés, et Corey rend coup sur coup. Il est conscient du monde dans lequel il vit, cela explique beaucoup de choses dans son comportement. Il aurait pu se rapprocher de Nina, mais son passé l'empêche de s'ouvrir aux autres. Je prends toujours Indiana Jones comme référence : Steven Spielberg est parvenu à imposer un film-étalon. Il a repris les bases et il s’est investi sans compter. C’est ce que nous voulons faire avec Silas Corey. Après, j'ai absoluement besoin d’espace, et je ne suis pas à l’aise pour un huis-clos dans un bureau.

Silas est parfois très rustre avec son bras droit vietnamien, Nam.


Le duo qu'il forme se rapproche de Massa, l’assistant japonais du détective Fandorine, dans les romans de Boris Akounine. J’aime beaucoup Nam. Son caractère est aux antipodes de Silas, toujours très posé et poli, mais pas innocent pour autant. La notion de colonialisme explique bien des choses, mais Silas serait prêt à donner sa vie pour protéger Nam. Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à lui répondre, et Silas sait pertinemment qu'il a raison.

Il y a un important travail sur les ambiances et les ombres, la série semble plus sombre qu'à ses débuts.


La Première Guerre Mondiale est terminée, et le monde se relève difficilement du chaos qu'elle a engendré. Silas est à Munich, une ville allemande où la révolution se prépare dans l'ombre. L'Empereur va tomber, le communisme se répand comme une trainée de poudre et les partis politiques se réorganisent dangereusement. Tout ce qui est dans l'album a réellement existé, notamment la brasserie où Hitler a prononcé son discours. Il y a beaucoup de photos de l'époque, ce qui a permis de restituer fidèlement les lieux traversés.

A la dernière page du tome 4, Silas Corey semble anticiper l'avenir et cela ne lui plaît pas du tout.


La situation géopolitique se complique, le climat se tend. Difficile d'être optimiste durant cette période. En fait, le Nazisme a commencé bien avant le Troisième Reich, le fameux Ordre de Thulé qui se présentait comme une association caritative, était en fait un groupuscule nazi. Plus tard, Himler leur a donné comme objectif de retrouver les origines aryennes des Allemands.

Justement quel sera la future destination de Silas Corey ?

Pour le prochain tome, Silas n'évoluera pas en ville et s'éloignera de la grande Histoire. L'action se déroulera dans les années 20, mais dans un territoire plus ensoleillé. Le côté aventurier sera également plus exacerbé, mais je ne peux pas en dire davantage pour le moment, si ce n'est qu'il s'agira encore d'un diptyque.

Qu'en est-il de vous autres projets à venir ? Conan le barbabre ? La Guerre du Vietnam ?


Alors oui, Conan le Barbare est en gros projet. L'album sera scénarisé par Morvan et fera parti des dix albums dédiés au personnage. Une collection intéressante, inspirée des écrits de Robert E.Howard et qui démontre que le personnage se revéla beauup plus intelligent que ne l'ont montré les films avec Schwarzenegger et le plus récent là (NDLR : avec Jason Momoa).  Je m'intéresse aussi à la guerre du Vietnam, et il y a des romans que j'aimerai bien adapter moi même en bande dessinée comme Crépuscule sanglant (James Carlos Blake).

Merci Pierre Alary.

Merci à vous.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés